En ce moment : ARCADE - DUNCAN LAURENCE Ecouter la radio

Seine-Maritime. Pourquoi la préfecture autorise la SNCF à réaliser des palpations en gare

Train. Un arrêté préfectoral datant du lundi 10 janvier en Seine-Maritime autorise une nouvelle fois les agents de la sûreté ferroviaire à procéder à des palpations dans les gares et à bord des trains.

Seine-Maritime. Pourquoi la préfecture autorise la SNCF à réaliser des palpations en gare
Les agents de la sûreté ferroviaire pourront procéder à des fouilles de bagages à main et des palpations dans toutes les gares du département, comme ici au Havre.

La préfecture de Seine-Maritime a pris un arrêté, lundi 10 janvier, afin d'autoriser la SNCF à procéder à des palpations à bord des trains et dans toutes les gares du département. Cette autorisation ne concerne que les agents de la sûreté ferroviaire, c'est-à-dire les agents en charge de la sécurité, qui sont autorisés à "procéder à l'inspection visuelle des bagages à main et, avec le consentement de leur propriétaire, procéder à leur fouille et à des palpations de sécurité". Pour établir cet arrêté, la préfecture évoque notamment le contexte terroriste national mais aussi "le contrôle Covid-19 en gare", qui "amène des contestations et peut parfois dégénérer". 

Vols de bagages et violences

Le document indique en outre que "la SNCF observe une forte recrudescence des violences envers le personnel de bord dont des menaces avec arme (notamment sur l'axe Paris-Rouen-Le Havre)" mais aussi "des vols de bagages qui ont marqué ces derniers mois sur la ligne Paris/Rouen/Le Havre avec des bandes organisées partiellement identifiées mais toujours actives".

Peu d'agressions dans la région

Sont évoqués également des troubles, actes de malveillance voire agression à l'encontre du personnel SNCF dans des gares du département (Dieppe, Le Havre, Oissel, Yvetot, Bréauté).

Cette procédure, appliquée dans d'autres départements et régions, n'est pas une première en Seine-Maritime. "Pour faciliter les opérations de contrôle, dans le contexte (Vigipirate…) et étant donné la nature des agressions (avec faits de violence), la direction de la sûreté ferroviaire SNCF a en effet sollicité un nouvel arrêté auprès de la préfecture de Seine-Maritime en ce début d'année", indique la communication de la SNCF, qui précise que la Normandie est cependant "l'une des régions avec le nombre d'agressions le plus faible".

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Pourquoi la préfecture autorise la SNCF à réaliser des palpations en gare