En ce moment : GIRL ON FIRE - ALICIA KEYS Ecouter la radio

Caen. Manque de dentistes : les solutions

Dentiste. Ouverture de cabinets dentaires, nouvelles formations, attrait de jeunes étudiants... Des solutions existent pour pallier le manque de dentistes à Caen.

Caen. Manque de dentistes : les solutions
Alexandre Yactine, dentiste dans l'agglomération caennaise, réserve des créneaux pour les demandes d'urgence.

En moyenne en France, il y a, en 2021, 62 chirurgiens-dentistes pour 100 000 habitants, d'après un rapport de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) sortie en mars. En Normandie, cela descend à 42, ce qui place la région dans le top trois des régions avec la plus faible densité de dentistes en France. Pour pallier cela, des solutions sont prises, notamment à Caen. Un nouveau centre dentaire vient d'ouvrir ses portes dans le centre-ville, au 51 rue des Jacobins, par le Cosem, coordination des œuvres sociales et médicales. "Avant de nous installer, nous faisons une étude de marché et, à Caen, il y a des besoins", précise Daniel Dimermanas, docteur en chirurgie dentaire et directeur générale du Cosem. "Nous nous sommes installés dans le centre car les patients ont plus de facilité à y venir." En plus des douze cabinets médicaux ouverts à Caen, dix cabinets dentaires sont également installés dans ce centre. "Le jour de l'ouverture, les cabinets étaient pleins, ce qui signifie qu'il y a bien une forte demande à Caen." Pour l'instant, quatre dentistes sont présents. Les patients peuvent venir avec ou sans rendez-vous : "À terme, il y aura assez de dentistes pour pouvoir prendre des personnes sans rendez-vous." À noter qu'il n'y a pas besoin de prendre rendez-vous pour les urgences dentaires.

Éviter la fuite des étudiants

Si, à Caen, le besoin de dentistes est bien présent, pour Daniel Dimermanas, "la France est un désert médical. Il faut tout réorganiser. Il faut des étudiants et praticiens plus nombreux, la sélection est beaucoup trop forte". Pour attirer de nouveaux praticiens dans la ville et plus généralement en Normandie, la Région, l'Agence régionale de santé, les universités normandes et les facultés dentaires d'autres villes ont signé une convention de partenariat en février dernier. "Le but est d'avoir davantage de dentistes qui s'implantent dans la région parce que nous sommes une des régions avec le moins de dentistes par habitant. Cela s'explique par le fait qu'il n'y a pas de faculté dentaire", explique David Margueritte, vice-président de la Région en charge de l'emploi et de la formation. En effet, à Caen, les études dentaires n'existent pas. Les étudiants qui veulent devenir chirurgiens-dentistes doivent se rendre à Rennes, Reims, Lille, ou à Paris. "Depuis quelques années déjà, les étudiants de sixième année peuvent venir faire des stages dans les CHU de la région comme à Caen. L'idée est d'amplifier ce système pour que des étudiants puissent venir même un peu plus tôt dans leur cursus", précise Emmanuel Touzé, doyen de la faculté de santé de l'université de Caen. "On part du constat que 50 % des étudiants s'installent durablement sur le territoire où ils ont fini leurs études", ajoute David Margueritte. Pour le doyen de la faculté de santé, "il manque 800 dentistes pour rattraper la moyenne nationale". Pour le moment, huit fauteuils dentaires sont installés à Caen, un chiffre qui devrait doubler d'ici deux ansCela permet d'attirer et de faire rester des futurs dentistes dans le coin, mais pas seulement. En effet, des patients peuvent se rendre dans ce service d'odontologie. Voilà une solution en plus pour trouver un dentiste. Autre levier à l'étude, le fait de "créer des formations nouvelles, pour former des dentistes directement chez nous".

"On est sans doute la région dans laquelle il y a le moins de dentistes" 

Caen.

Pourquoi y a-t-il si peu de dentistes dans le Calvados ? Explications du Docteur François Corbeau, président régional de l'Ordre des chirurgiens-dentistes de Normandie.

Le Docteur François Corbeau est président régional de l'Ordre des chirurgiens-dentistes de Normandie.

Quelle est la situation actuelle
des dentistes ?

"On est sans doute la région dans laquelle il a le moins de dentistes. Au 23 septembre, le Calvados comptait 349 chirurgiens-dentistes, dont 284 libéraux et 65 salariés. Dans certains départements normands, on recense 6 à 7 000 patients pour un dentiste. C'est énorme."

Comment cela s'explique-t-il ?

"Il n'y a pas de faculté de dentaire en Normandie. Les plus proches sont à Rennes, Paris et Lille. Cette situation découle d'une politique initiale établie il y a plusieurs années sur les études de médecine. Pour devenir dentiste, il faut obtenir le concours de médecine puis effectuer cinq ans de formation. Le numerus clausus dans l'admission aux études a été diminué et a baissé le nombre de chirurgiens-dentistes formés."

Quelles sont les solutions
pour pallier cette pénurie ?

"On y travaille depuis plusieurs années. Il existe déjà un centre de soin dentaire à Caen qui accueille des étudiants pour leur stage en milieu hospitalier. Nous en augmentons la capacité d'accueil. Pour les stages en libéral, on demande à nos confrères de recevoir des jeunes. En février 2021, une convention partenariale en odontologie a été signée, avec notamment la Région, l'Agence régionale de santé et les facultés de santé normandes pour pallier cette pénurie."

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Manque de dentistes : les solutions