En ce moment : LOVE UNDER PRESSURE - JAMES BLUNT Ecouter la radio

Seine-Maritime. "Les médecins sont obligés de choisir", raconte une infirmière de Rouen en Martinique

Santé. De nouveaux renforts de soignants, dont des Normands, prennent la direction des Antilles, vendredi 20 août. Frédérique, infirmière du CHU de Rouen, est à Fort-de-France depuis une semaine où elle vit la saturation des services.

Seine-Maritime.
Frédérique, infirmière du CHU de Rouen (à gauche), entourée d'autres soignantes à Fort-de-France. - DR

Frédérique, infirmière en réanimation du CHU de Rouen (à gauche), s'est portée volontaire pour rejoindre la Martinique, submergée par l'épidémie de Covid-19.

Comment s'est passée votre arrivée en Martinique ?

On a eu tout de suite un retour des autorités sur ce qu'il se passait, sur le fait que la situation était très alarmante, qu'il y avait une dizaine, une vingtaine de décès par jour, que les équipes étaient totalement épuisées... Ils avaient vraiment besoin de nous pour booster les équipes et les remplacer, parce qu'elles sont vraiment à bout.

Quelle est la situation au CHU de Fort-de-France ?

Par exemple, un matin, en prenant mon quart de travail, il y avait tellement de monde, qu'il y avait dix ou onze camions de pompiers qui attendaient pour rentrer aux urgences. En réanimation, dès qu'il y a un décès, la chambre est faite en moins d'une demi-heure et on a tout de suite une entrée. Les médecins sont réellement obligés de choisir. Au-dessus de 55 ans, les patients ne vont pas en réanimation. Ils vont dans des services de médecine, ils sont sur le ventre avec des masques à oxygène haute concentration, et ça s'arrête là.

Frédérique, infirmière normande en Martinique

Comment vit-on en tant que soignant ces conditions ?

C'est vrai qu'il n'y avait pas une priorisation à ce point au CHU de Rouen. Là, c'est vraiment très compliqué. Des soignants qui étaient à Mulhouse lors de la première vague me disent que c'était moins important que ce qu'il se passe ici. C'est une manière de travailler différente. Je pense que ça va changer ma manière de voir les choses et de travailler. Mais je suis surtout venu pour apporter un soutien.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. "Les médecins sont obligés de choisir", raconte une infirmière de Rouen en Martinique