En ce moment : House - Zed Yun Pavarotti Ecouter la radio

Le Havre. Margaux Bailleul, 21 ans, rêve d'une médaille olympique

Sports. Margaux Bailleul, de la Société havraise d'aviron, espère une qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo, cet été.

Le Havre. Margaux Bailleul, 21 ans, rêve d'une médaille olympique
Margaux Bailleul se prépare aux Jeux Olympique. Si Tokyo 2021 est un objectif pour cette compétitrice, la Havraise rêve surtout de Paris 2024. - Margaux Bailleul

Margaux Bailleul, 21 ans, est une compétitrice dans l'âme. La Havraise découvre l'aviron en 2011 lors d'un stage d'été. Elle intègre dans la foulée son club actuel, la Société havraise d'aviron (SHA). On repère très rapidement ses capacités. "À ma première compétition, je suis tombée à l'eau à 200 m de l'arrivée. J'ai été disqualifiée. Puis j'ai enchaîné avec mon premier championnat de France. J'ai terminé 4e." C'est là que la compétitrice qui sommeillait en elle s'est révélée. "C'est la pire des places. Je me suis dit 'plus jamais ça'. Plus jamais je ne serai au pied du podium." Son premier titre de championne de France, elle l'obtiendra en 2013. Depuis, Margaux Bailleul a enchaîné les titres : 14 fois championne de France, dont neuf fois en individuel. Sa plus belle victoire : son titre de championne de France junior à quatre rameurs en 2016. "C'était avec ma sœur. Elle était cadette, surclassée. Les deux autres filles étaient aussi cadettes et on a quand même réussi à le faire. Ça a été ma meilleure victoire. Gagner avec ma sœur, c'était touchant."

Des rêves de Jeux Olympiques

Un titre manque à la Havraise : la médaille olympique. Margaux Bailleul espère une qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo, cet été. La Fédération française peut la qualifier pour le double. L'athlète participera également aux qualifications de Lucerne (Suisse) mi-mai. Il faudra faire partie des deux premiers, en quatre de couple (quatre rameurs tenant chacun deux rames). "Mais le plus important pour moi, c'est Paris 2024. Mes proches pourront venir me voir. Tokyo reste un objectif, même si je sais que la qualification sera compliquée." Pour parvenir à ses fins, Margaux Bailleul travaille assidûment. Son agenda est d'ailleurs bien rempli. Elle poursuit des études de kiné sur Paris depuis trois ans et s'entraîne deux fois par jour à l'Insep, l'Institut national du sport. Être championne ne s'improvise pas.

Une Havraise pure souche

Margaux Bailleul est née au Havre le 5 juillet 1999. Sa famille habite dans le quartier de Sanvic. "J'aime ma ville." Cela fait trois ans que la sportive est partie à Paris pour faire des études. "Tous les week-ends, j'essaie de rentrer au Havre. La vie parisienne est oppressante. La mer me manque."

Ambassadrice sportive

La championne havraise est inscrite sur la liste des sportifs de haut niveau depuis 2015. Un espoir qui est reconnu et qui bénéfice d'aides des collectivités. Margaux Bailleul est ambassadrice sportive Le Havre Seine Métropole. Elle fait aussi partie de la Team Normandie.

La plage

La mer tient une place importante dans la vie de la sportive. "Tous les étés, quand j'étais petite, on allait à la plage dès que possible. Et pas seulement pour nager. Je faisais du vélo sur la promenade. C'est là que j'ai enlevé les petites roues. Même s'il pleuvait ou par temps de tempête, j'y allais en botte et en ciré pour regarder les vagues."

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le Havre. Margaux Bailleul, 21 ans, rêve d'une médaille olympique