En ce moment : LA HOULE - NOLWENN LEROY Ecouter la radio

Seine-Maritime. Confinement : "Il y a une accélération frappante de l'épidémie"

Santé. Le préfet de Seine-Maritime et le directeur de l'agence régionale de santé ont fait le point sur l'accélération de l'épidémie dans le département qui a donné lieu à un nouveau confinement, dès samedi 20 mars 2021.

Seine-Maritime. Confinement : "Il y a une accélération frappante de l'épidémie"
Le préfet de Seine-Maritime, Pierre-André Durand et le directeur de l'ARS, Thomas Deroche, ont fait le point sur la situation sanitaire.

"Globalement, l'épidémie reprend de la force et en particulier en Seine-Maritime qui est le département le plus touché en Normandie", explique Thomas Deroche, directeur de l'Agence régionale de santé de Normandie, vendredi 19 mars, au lendemain des annonces de Jean Castex sur un nouveau confinement en Seine-Maritime et dans l'Eure.

Vendredi 19 mars, le taux d'incidence en Seine-Maritime était de 351 cas pour 100 000 habitants, soit encore 27 de plus que la veille. L'agglomération de Rouen est particulièrement touchée avec 370 cas pour 100 000 habitants. "Alors même que l'épidémie accélère, et que par définition on ne sait pas jusqu'où elle ira, les tensions dans les services hospitaliers sont déjà présentes", reprend-il, indiquant qu'il y a déjà plus de patients en réanimation en Seine-Maritime que lors du dernier pic de l'automne. Ces chiffres vont certainement continuer à monter dans les 15 prochains jours.

Au Havre, l'incidence est plus faible, à 188 cas pour 100 000 habitants. Mais la solidarité doit jouer pour le directeur de l'ARS. "Il y a des transferts de patients à l'intérieur du département et vers d'autres départements de la région. Il faut absolument que l'épidémie ne s'emballe pas partout pour que l'on puisse collectivement garder le cap", rappelant au passage que le CHU de Rouen et le Centre hospitalier d'Elbeuf ont déjà déprogrammé 30 % de leur activité.

La vaccination va s'accélérer

Face à la tension en Seine-Maritime et dans l'Eure, la vaccination va s'accélérer avec 10 000 doses de plus qui seront reçues la semaine prochaine, soit un effort augmenté de 30 %. Il devrait être augmenté de 30 % supplémentaire la semaine suivante.

Par ailleurs, six centres de vaccination sur 17 vont rester ouverts ce weekend en Seine-Maritime "pour écouler les stocks", au groupe hospitalier du Havre, à Lillebonne, à Sotteville-lès-Rouen, à la Halle aux toiles à Rouen, à Dieppe et à Neufchâtel-en-Bray. Quatre centres mobiles seront aussi déployés sur le secteur d'Aumale, de Blangy-sur-Bresle, Saint-Saëns et Foucarmont.

En Seine-Maritime, 47 % des plus de 65 ans ont déjà reçu une première dose de vaccin et 91 % des résidents en Ehpad.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Confinement : "Il y a une accélération frappante de l'épidémie"