En ce moment : HIGHER POWER - COLDPLAY Ecouter la radio

En questions. La CCI de Rouen veut "trouver des solutions pour tenir" pendant le couvre-feu avancé

Economie. Alors que le couvre-feu avancé à 18 heures est entré en vigueur dans tout le pays, cette mesure pourrait avoir des répercussions importantes sur le plan économique, selon Vincent Laudat, le président de la CCI de Rouen.

En questions. La CCI de Rouen veut "trouver des solutions pour tenir" pendant le couvre-feu avancé
Vincent Laudat, président de la CCI de Rouen, estime que le couvre-feu avancé est préférable au reconfinement.

À l'occasion d'une conférence de presse, Vincent Laudat, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Rouen, s'est exprimé sur le couvre-feu avancé à 18 heures.

En quoi cette mesure risque-t-elle
d'impacter les entreprises ?

Évidemment, elle n'aura pas un bon retour économique. Même si au niveau sanitaire elle peut s'imposer, au niveau économique, ça va être très mauvais. Les bureaux ferment à 17 heures, le temps que les gens rentrent chez eux. Ils n'auront pas le temps de faire leurs courses. Bien entendu, ça va encore plus pousser les commandes sur Internet.

Pour autant, le couvre-feu reste
préférable au reconfinement…

Bien sûr, c'est le principal ! Avec un reconfinement total, on arrête complètement l'économie. Beaucoup d'entreprises ont maintenu l'activité et on n'a pas eu de défaillance importante, parce que les prêts garantis par l'État et le décalage des charges ont eu un effet bénéfique. Mais maintenant, il faut que la totalité des entreprises redémarre. Il y a encore des salariés en chômage partiel dans nos entreprises, il faut que l'on puisse redémarrer l'ensemble de la chaîne économique.

Est-ce que les mois à venir pourraient être des mois de trop pour certaines entreprises en difficulté ?

Les chefs d'entreprise ont prouvé qu'ils sont résilients et courageux, mais je les encourage à venir voir les CCI pour qu'on puisse actionner le maximum de dispositifs. Il faut trouver les solutions pour tenir. Ce serait trop bête de casser des entreprises alors que ça tient jusqu'à aujourd'hui. On demande un dernier coup de reins à ces entreprises et à leurs collaborateurs pour que ça tienne.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
En questions. La CCI de Rouen veut "trouver des solutions pour tenir" pendant le couvre-feu avancé