En ce moment : Ceux qu'on etait - Pierre GARNIER Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Covid-19. La fête sous cloche 

Société. L'épidémie progresse en Normandie et la crise sanitaire touche de nouveau le secteur de la fête. Témoignages.

Covid-19. La fête sous cloche 
De nouvelles mesures ont été données par le préfet du Calvados mercredi 23 septembre.

A la suite de l'expansion de la pandémie en Normandie, le préfet du Calvados Philippe Court a pris de nouvelles mesures concernant les lieux festifs.

De nouvelles mesures ont été données par le préfet du Calvados mercredi 23 septembre 2020.

• Lucie Durand organise un anniversaire surprise

"J'organise un anniversaire surprise début octobre. Nous avons diminué le nombre d'invités à trente. Le maire de la commune où l'anniversaire va avoir lieu nous a envoyé un avenant au contrat de location ainsi qu'une facture de 95 euros pour la désinfection de la salle. Les invités qui souhaiteront danser devront être masqués. La distance doit être respectée entre tous, que ce soit assis ou debout. On a peur que la salle des fêtes nous appelle et annule l'événement.
On a déjà un plan B, au cas où !"

• Aurélie Dess, future mariée

"Nous devons nous marier le 3 octobre à la mairie de Caen, puis à l'église de Saint Gilles. Nous avons une centaine d'invités. Tout était prêt. Il est inconcevable pour nous de faire un choix et de ne garder que trente invités. Les nouvelles annonces du gouvernement ont été un coup de massue pour nous.
Au niveau financier, on ne perd rien, tout est reporté. Mais il faut trouver une nouvelle date et être sûrs que tous les prestataires soient eux aussi disponibles à ce moment-là. On essaie d'y croire, mais tous nos espoirs se sont envolés."

• Marie-Hélène Enguehard, propriétaire d'une salle de réception

"Les règles ne sont pas toujours claires entre les lieux publics et les lieux privés, qui sont des établissements recevant du public comme le nôtre. Depuis le premier week-end du confinement, on a reporté 33 de nos événements sur les 40 prévus. La plupart des couples acceptent les contraintes du report et préfèrent se marier en semaine ou en hiver plutôt que de sacrifier une partie de leur famille. Sans leur soutien, on ne serait pas là. Si la situation perdure, on va faire deux années en une l'année prochaine. Il faudrait peut-être faire du cas par cas."

• Josiane Lebas, propriétaire du Broc Café à Caen

"C'est une situation qui nous échappe, on n'est pas responsables ! Même si les bars ferment à 23 heures, les jeunes continueront de sortir. On est très limités et notre crainte est d'être fermés à nouveau. On a une réalité financière, on doit payer nos salariés, notre loyer, les charges."

• Emmanuel Grandsire, traiteur

"Depuis mercredi soir, nous avons de nombreux appels de futurs mariés désemparés. Beaucoup ont dû reporter à nouveau suite aux nouvelles annonces. Certains ont choisi de maintenir la réception en plus petit comité et de reporter le plus gros événement ultérieurement. On a perdu environ 30 % de notre chiffre d'affaires. 2021 va être une année record. Nous sommes déjà presque complets."

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaire

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Avatar des commentaires sur La Manche libre
Heraldwolf Il y a 3 ans

Nous devions nous marier le 4 juillet dernier. Pas de foule car seulement 45 convives. Mariage reporté au 24 octobre. Nous tombons sous le coup des 30 convives. Tant pis. Fatigués de ce stress. Nous nous marierons coûte que coûte. Nous ne serons que 30... Des amis allemands ne viendront pas. La magie a disparu. Mais nous respecterons les recommandations. Un peu à contre-cœur. Cette jauge à 30 nous apparaît abusive mais nos familles peuvent comprendre que cette situation n’est pas de notre volonté.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Garage / Box / Garde-meuble
Garage / Box / Garde-meuble Agnac (47800) 60€ Découvrir
STUDIO T1 POUR CURE
STUDIO T1 POUR CURE Bagnoles de l'Orne Normandie (61140) 555€ Découvrir
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)...
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)... Gouville-sur-Mer (50560) 0€ Découvrir
Caen rue Damozanne
Caen rue Damozanne Caen (14000) 600€ Découvrir
Automobile
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Loue très beau camping-car Profilé
Loue très beau camping-car Profilé Darnétal (76160) 0€ Découvrir
Urgent, vends Peugeot 407
Urgent, vends Peugeot 407 Saint-Aubin-du-Cormier (35140) 1 300€ Découvrir
Bonnes affaires
Brise-vent châssis PVC blanc en angle
Brise-vent châssis PVC blanc en angle Authie (14280) 800€ Découvrir
Billard Charles X
Billard Charles X Saint-Contest (14280) 2 500€ Découvrir
Trois volets battants en pvc couleur bois
Trois volets battants en pvc couleur bois Bénouville (14970) 0€ Découvrir
réfrigérateur congélateur
réfrigérateur congélateur Rouen (76000) 180€ Découvrir
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Covid-19. La fête sous cloche