En ce moment : HIGHER POWER - COLDPLAY Ecouter la radio

Rouen. Des passantes agressées sexuellement

Le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) a jugé vendredi 13 décembre 2019 un prévenu accusé d'atteintes sexuelles réitérées, de violences en réunion et d'outrage sexiste.

Rouen. Des passantes agressées sexuellement
Prison ferme pour l'agresseur sexuel. - Tendance Ouest

Ce sont deux atteintes sexuelles dont le prévenu se rend coupable le 15 septembre 2019. Ce jour-là, trois jeunes femmes déposent plainte contre l'individu, dénonçant sa persistance à les harceler sexuellement. Alors qu'elles rentraient chez elles à pied, un individu les suit dans la rue en leur adressant des propos à connotation clairement sexuelle jusqu'à l'entrée de leur immeuble à Rouen. Les gestes suivent sur le parcours : mains aux fesses, embrassades forcées en les plaquant au mur de l'entrée de l'immeuble. Il arrive à l'ascenseur dans lequel il monte en compagnie des victimes. Là encore, elles ont à subir des attouchements divers et il leur demande leur numéro de téléphone. Il bloque la porte de leur appartement d'un geste du pied. Elles appellent la police alors que l'agresseur s'enfuit. La deuxième agression se passe dans la soirée du même jour, quand une patrouille de police repère cinq personnes importunant des passantes. Ils les abordent et leur caressent la poitrine et leurs parties intimes. Les policiers les interpellent et les conduisent en garde à vue.

Ils n'ont pas réfléchi

Au commissariat, le prévenu, alcoolisé, donne une fausse identité. Il est néanmoins laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Mais il récidive quelques jours plus tard lors d'un vol. Un mandat d'arrêt est lancé contre lui. Il finit par être retrouvé et placé en détention provisoire. À la barre, il déclare : "j'étais complètement bourré", pensant amoindrir sa responsabilité et jurant qu'on ne l'y reprendrait plus. Le ministère public note "des atteintes sexuelles et outrages sexistes caractérisés". La défense évoque la prise de conscience de la "gravité des faits chez le prévenu". Reconnu coupable, le tribunal condamne Bilal Majari, 23 ans, à une peine de 12 mois de prison dont cinq assortis du sursis avec maintien en détention.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Des passantes agressées sexuellement