Et la France créa la Coupe du Monde

Aujourd'hui, la Coupe du Monde n'a pas réellement d'égal en matière de popularité dans le monde du sport. Si les Jeux Olympiques d'été et le Tour de France cycliste rassemblent des millions de spectateurs et téléspectateurs, la Coupe du monde compte ses suiveurs en milliards.

Et la France créa la Coupe du Monde

Sorti de l'imagination de Silvio Gazzaniga pour l'édition 1 974 après que le Brésil ait remporté définitivement son ancêtre "victoire ailée", le Trophée Coupe du monde est aujourd'hui le plus convoité du sport. 

Par

Mais avant d'arriver à un tel niveau, la gestation de la plus grande compétition de football au monde a été particulièrement lente. Une gestation de près d'un quart de siècle et des parents exclusivement français. En 1904, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) voit le jour et dans les statuts de cette nouvelle association, l'article 9 prévoit la création d'un "championnat international que seule la FIFA pourra organiser". L'idée est alors signée Jules Rimet, dirigeant sportif français et premier président de l'instance mondiale avec un certain Robert Guérin journaliste et ami de toujours. Les jalons sont posés mais la naissance est encore très loin.

L'histoire et l'Histoire se croisent déjà

A l'époque, les Jeux Olympiques modernes ressuscités en 1 896 sont extrêmement puissants et le Baron Pierre de Coubertin, autre français, ne laisse rien émerger qui pourrait nuire à ses épreuves. Il faut attendre 1 924 et les JO de Paris justement, pour que le mouvement sportif commence à prendre conscience de l'universalité naissante du football. L'article 9 de la FIFA peut enfin prendre vie, Jules Rimet et son instance accélèrent.

Le 25 mai 1928, au nom de la Fédération Française de Football, Henri Delaunay propose au congrès de la FIFA d'adopter la résolution de création de la première édition de la Coupe du Monde de football. Le congrès l'adopte en 1929, à Barcelone. Six pays se portent alors candidats pour l'organisation : Suède, Uruguay, Italie, Espagne, Hollande et Hongrie. C'est finalement l'Uruguay à l'occasion des 100 ans de son indépendance qui l'emporte par acclamations, après que les cinq autres pays se soient retirés. L'histoire et l'Histoire se croisent déjà, avec derrière, un grand drapeau tricolore. 

 

TOP SPORTS

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES