En ce moment : LA GOFFA LOLITA - LA PETITE CULOTTE Ecouter la radio

Des archéologues à la découverte des épaves de Normandie

Les archéologues du Drassm, service spécialisé dans la recherche sous-marine, sont en Normandie pendant tout le mois de juillet. Après Cherbourg (Manche), ils sont cette semaine à Dieppe (Seine-Maritime). Ils termineront leur travail à Ouistreham (Calvados).

Des archéologues à la découverte des épaves de Normandie
Le bateau André Malraux va parcourir la Normandie jusqu'à la fin du mois de juillet. - ©DRASSM

Après les côtes de la Manche et le Vendémaire, le Drassm (Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines) continue d'explorer la région au mois de juillet. Sur 500 sites inventoriés aujourd'hui, 80% sont des épaves contemporaines. "C'est la particularité de la Normandie, il y a énormément d'épaves des deux conflits mondiaux" note Cécile Sauvage, archéologue et responsable des littoraux du Mont-Saint-Michel à la frontière belge pour le Drassm.

Un train-ferry au large de Dieppe

Cette semaine, les archéologues sont au large de la Seine-Maritime. Ils réalisent une image au sonar multi-faisceau d'une grande épave, celle du Daffodil, un train-ferry coulé devant Dieppe en 1945. Ils explorent aussi deux épaves de paquebots de la première guerre au large de Fécamp et du Havre.

30 chars au large d'Omaha Beach

Les quinze derniers jours du mois seront consacrés au Débarquement de Normandie. Basé à Ouistreham dans le Calvados, l'équipage de l'André Malraux étudiera les vestiges des ports artificiels d'Arromanches et de Saint-Laurent-sur-Mer. Le Drassm s'intéresse aussi à d'autres vestiges du D-Day : les chars.

Cécile Sauvage - Drassm

"Souvent les gens sont étonnés de découvrir que l'on ne travaille pas que sur des épaves de bateaux. Devant Omaha Beach, il y a une trentaine de chars, à quelques nautiques de la côte" raconte Cécile Sauvage. Des épaves menacées par la corrosion marine. "On estime environ qu'il y a 1 cm de corrosion métallique pour un siècle".

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
1 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
J. Sardemann 08/01/2018 - 12h20
Signaler ce commentaire

J'aimerais savoir où se trouve le câble téléphonique sous-marin de Normandie vers l'Angleterre en 1939/1940. J'essaie de trouver cet endroit depuis des mois. Jusqu' à présent, je n'ai pas reçu de réponse utile. La raison en est le sort de mon père, qui devait en 1940 surveiller le câble sous-marin entre la Normandie et l'Angleterre pendant quelques semaines. Il était en fait un médecin militaire. Comme il parlait couramment l'anglais et le français, il devait écouter les conversations par câble. Mon père (né en 1919 et est tombé en 1945 par les Russes) était à 1940 avec une unité médicale Allemande en Normandie. Comme je n'ai jamais rencontré mon père, je n'ai que des photos et des lettres de lui. Je suis maintenant mis en place toutes les photos mon père faites 1940 en Normandie. Dans de nombreuses photos, je ne sais toujours pas où ils ont été faits. Merci beaucoup! J. Sardemann

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Des archéologues à la découverte des épaves de Normandie