En ce moment : COURAGE TO CHANGE - SIA Ecouter la radio

Caen. À Caen, les jeunes socialistes en campagne avant la primaire de la gauche

Alors que le premier tour des primaires de la gauche aura lieu ce week-end du 21 et 22 janvier 2017, les militants socialistes de Caen (Calvados) se préparent à la dernière ligne droite.

Caen. À Caen, les jeunes socialistes en campagne avant la primaire de la gauche
Lucie Salley (au centre) en plein tractage au marché de Caen - DR

Qui de Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Benoit Hamon, François de Rugy, Sylvia Pinel ou Jean-Luc Behnnamias sera le champion de la gauche ou plutôt de "la Belle Alliance populaire" ? Depuis plusieurs semaines à Caen (Calvados), les jeunes militants du Parti socialiste battent le pavé pour convaincre les sympathisants et les hésitants à apporter leur suffrage à l'un des sept candidats. "La difficulté pour les militants est de rééditer le même succès qu'en 2011, lors de la première primaire de la gauche pour la présidentielle. Cette année, nous étions dans l'inconnu de la candidature ou non de François Hollande, et nous avons disposé de moins de temps pour nous organiser", précise Lucie Salley. Cette membre des jeunes socialistes de Caen préside aussi le comité départemental de soutien à Benoit Hamon.

Un choix électoral éclairé par les débats?

"Le premier débat a clairement manqué de rythme, estime-elle. Néanmoins celui de dimanche soir a permis d'éclairer davantage les divergences entre les candidats". Divergences qui n'empêcheront pas les militants de soutenir le vainqueur "quel qu'il soit"

À Caen comme au niveau national, les militants socialistes jouent donc la carte de l'unité, une gageure alors que le parti de la majorité a accusé ces dernières années une perte très nette de militants. "C'est aussi le cas à Caen", admet Lucie Salley. Une perte de militants associée au fait que le vainqueur de la primaire aura à affronter notamment Jean-Luc Mélenchon à sa gauche et Emmanuel Macron à sa droite. Une situation délicate pour le futur champion du PS. Qu'il soit situé à l'aile droite du parti comme Manuel Valls ou à son aile gauche comme Benoit Hamon.

Selon la jeune fille, le nombre de participants aux primaires sera déterminant dans la course à l'Élysée. "En dessous d'1,5 million de participants, je considère que c'est un échec. Si on fait 2,5 millions on aura lancé une dynamique". Réponse dimanche soir!

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. À Caen, les jeunes socialistes en campagne avant la primaire de la gauche