En ce moment : BAM BAM (FEAT ED SHEERAN) - CAMILA CABELLO Ecouter la radio

La manifestation avait dégénéré à Caen : dix agriculteurs devant la justice

C'est un procès inhabituel qui s'ouvre mardi 31 mai 2016 devant le Tribunal correctionnel de Caen (Calvados). A la barre : dix prévenus, tous agriculteurs. Ils sont principalement poursuivis pour dégradation ou détérioration du bien d'autrui en réunion. Rappel des faits.

La manifestation avait dégénéré à Caen : dix agriculteurs devant la justice
Les entrées du magasin Monoprix en centre-ville de Caen (Calvados) avaient été obstruées par du lisier et autres gravats. - Tendance Ouest

Mise à jour : le délibéré pour les dix agriculteurs jugés mardi 31 mai 2016, à Caen (Calvados), est attendu pour le 7 juillet. 

Ils sont dix. Dix agriculteurs âgés de 30 à 65 ans, originaires de Caen, Bayeux, Sommervieu (Calvados) ou Saint-Lô (Manche). Le 14 août 2015, alors que la crise agricole battait son plein depuis des semaines en France, et notamment en Normandie, une nouvelle journée de mobilisation avait dégénéré.

Des actes « irresponsables et incompréhensibles »

Une des entrées de l'enseigne Monoprix, le 14 août 2015.

Du lisier avait notamment été déposés devant l'enseigne Monoprix, en centre-ville de Caen, mais aussi à la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), occasionnant des centaines de milliers d'euros de dégâts.

Jean Charbonniaud, préfet du Calvados, avait alors dénoncé des actes "irresponsables et incompréhensibles".

A l'intérieur de la DDTM, au lendemain du 14 août 2015.

Parmi les dix prévenus un représentant syndical est jugé : Jean-Yves Heurtin, à l'époque président de la FDSEA du Calvados. Ce dernier avait démissionné quelques jours seulement après les faits survenus le 14 août 2015 à Caen, dénonçant "l'escalade des actions" menées. Un autre syndicaliste est lui aussi mis en cause, il s'agit de Samuel Biderre, secrétaire général des Jeunes agriculteurs (JA) du Calvados.

Tous comparaissent libres. 

Une situation qui "ne s'est pas améliorée"

Dans un communiqué, les JA et la FDSEA rappellent que les prévenus intervenaient "dans le cadre d’une action syndicale, pour alerter sur la détresse du monde agricole, à propos d’une situation difficile qui ne s’est pas améliorée depuis".

Pour rappel, au lendemain des faits, la Ville de Caen avait décidé de ne pas porter plainte contre les agriculteurs.

Nicolas Declomesnil, du syndicat jeunes agriculteurs du Calvados

Suivez le procès en direct : 

Le résumé de la matinée est à consulter ici.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
2 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
cathy 31/05/2016 - 17h17
Signaler ce commentaire

C est un ras le bol des agriculteurs et c est normal qu ils de défendent pour sortir la tête hors de l eau l état fait des promesses qu il ne tient pas je comprend leur détresse et les soutient

Les commentaires sur Tendance Ouest
14francky 01/06/2016 - 16h31
Signaler ce commentaire

Ras le bol De prendre le contribuable en otage..agriculteurs  routiers  cheminots   .Le Droit de greve et de manifester sa colere est reel ..mais sûrement pas le droit de casser détruire et prendre la population en otage...qu' ils aillent bloquer l Élysée ...sera plus intelligent..des personnes ont perdu leur travail ont eu des baisses de CA ...bravo de soutenir ce genre d action irresponsable..mais vous ? Vous étiez ou? Il semblerait que cela n air pas perturber votre quotidien..retraitée ? Chômeuse?  Femme au foyer? Pfff

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
La manifestation avait dégénéré à Caen : dix agriculteurs devant la justice