En ce moment : Je pense vous - LINH Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Alor Setar (Malaisie) (AFP). Crise des migrants en Asie: des charniers découverts en Malaisie

...

Alor  Setar (Malaisie) (AFP). Crise des migrants en Asie: des charniers découverts en Malaisie
Des réfugiés de la minorité rohingya résidant en Malaisie manifestent en faveur de leur communauté devant l'ambassade de Birmanie à Kuala Lumpur le 21 mai 2015 - AFP/Archives
La Malaisie a annoncé dimanche la découverte de fosses communes susceptibles de renfermer les dépouilles de migrants du Bangladesh et de Birmanie, victimes de la traite d'êtres humains au coeur d'une crise régionale. Le ministre malaisien de l'Intérieur, Zahid Hamidi, cité par le site internet du journal The Star, a expliqué que ces charniers avaient été mis au jour près de camps mis en place par les passeurs, à proximité de la frontière avec la Thaïlande. "Mais nous ne savons pas combien il y en a. Nous allons probablement retrouver d'autres corps", a dit le ministre. Selon le journal malaisien Utusan, qui cite une source non identifiée, une trentaine de fosses communes renfermant "des centaines de squelettes" ont été découvertes. Le Star, citant aussi des sources non identifiées, parle de charniers contenant les corps de "près de 100 migrants Rohingyas". La police thaïlandaise avait découvert début mai des camps de transit de migrants dissimulés dans la jungle du sud de la Thaïlande ainsi que des fosses communes contenant des restes humains, vraisemblablement ceux de Bangladais et de Rohingyas, minorité musulmane persécutée vivant essentiellement en Birmanie. Après cette découverte, la Thaïlande avait décidé de sévir contre les passeurs, et les filières d'immigration de ces candidats à l'exil, dont la destination finale est bien souvent la Malaisie, se sont retrouvées en conséquence désorganisées. Des milliers de personnes ont été abandonnées en mer par les trafiquants et certains bateaux ont été refoulés dans un premier temps vers le large dans une sorte de jeu de "ping pong humain" dénoncé par les ONG. Depuis, les gouvernements de la région ont assoupli leur position. - Accueil temporaire - L'ONU estime que 2.000 personnes sont toujours en perdition en mer alors que la mousson est proche. Plus de 3.500 boat-people ont réussi à accoster en Indonésie, en Thaïlande et en Malaisie ces deux dernières semaines. D'après la presse malaisienne, les derniers charniers ont été découverts près de Padang Besar et Wang Kelian, localités situées le long de la frontière avec la Thaïlande, dans l?Etat malaisien de Perlis. La police s'est refusée à commenter ces informations dans l'attente d'une conférence de presse prévue lundi. Le ministre de l'Intérieur s'est dit "choqué" que de tels charniers aient pu être découverts en Malaisie. Jusqu'à présent, Kuala Lumpur avait démenti que des camps de migrants ou des fosses communes puissent exister sur son sol. Soumises aux pressions de la communauté internationale, la Malaisie et l'Indonésie viennent d'annoncer qu'elles chercheraient à localiser et secourir les bateaux de migrants auxquels elles fourniront un accueil temporaire. Un porte-parole de l'armée indonésienne a annoncé que ces opérations de recherche avaient commencé vendredi. Mais aucun bateau n'avait été localisé samedi soir. Djakarta a annoncé dimanche qu'il se préparait à rapatrier "par étapes" dans leur pays 720 migrants bangladais. La Malaisie avait elle annoncé jeudi la mobilisation de sa marine et de ses garde-côtes mais n'a repéré pour l'instant aucune embarcation. La plupart des migrants bangladais cherchent à échapper à la pauvreté. Mais les Rohingyas fuient eux les persécutions et les ONG comme la communauté internationale ont appelé Rangoun à résoudre les causes de leur exode massif. Environ 1,3 million de Rohingyas vivent en Birmanie, qui leur refuse la citoyenneté et les considère comme des immigrés clandestins du Bangladesh. Marginalisés, ils sont victimes de multiples discriminations. Et ces dernières années, la montée des violences communautaires et les affrontements entre bouddhistes et musulmans, qui ont fait environ 200 morts et 140.000 déplacés en 2012, a encore accéléré l'exode.
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Urgent vend maison
Urgent vend maison Ernes (14270) 241 000€ Découvrir
Charmant et spacieux studio
Charmant et spacieux studio Vence (06140) 770€ Découvrir
Beaulieu
Beaulieu Caen (14000) 0€ Découvrir
MAISON BREHAL
MAISON BREHAL Bréhal (50290) 400€ Découvrir
Automobile
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch Val-d'Arry (14210) 4 500€ Découvrir
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Bonnes affaires
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL Bruc-sur-Aff (35550) 200€ Découvrir
Perdu pendendif
Perdu pendendif Petit-Couronne (76650) 0€ Découvrir
Vends machine à coudre ancienne à pédale
Vends machine à coudre ancienne à pédale Bonsecours (76240) 50€ Découvrir
Colonne de salle de bain
Colonne de salle de bain Rouen (76000) 120€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Jeux : Gagnez votre enceinte JBL PartyBox Encore
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Alor Setar (Malaisie) (AFP). Crise des migrants en Asie: des charniers découverts en Malaisie