En ce moment : LET SOMEBODY GO (FEAT SELENA GOMEZ) - COLDPLAY Ecouter la radio

Baltimore (Etats-Unis) (AFP). Etats-Unis: levée du couvre-feu et nouveau rassemblement à Baltimore

...

Baltimore (Etats-Unis) (AFP). Etats-Unis: levée du couvre-feu et nouveau rassemblement à Baltimore
La maire de Baltimore Stephanie Rawlings-Blake s'exprime lors d'une conférence de presse, le 1er mai 2015 à Baltimore - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP
Plus d'une semaine après les manifestations contre les brutalités policières ayant suivi la mort d'un jeune Noir, la maire de Baltimore a annoncé dimanche la levée du couvre-feu instauré dans cette ville de l'est des Etats-Unis et réclamée par des habitants toujours mobilisés, mais dans le calme. "Effectif immédiatement, mon ordre de couvre-feu est levé", a annoncé Stephanie Rawlings-Blake sur son compte Twitter en évoquant une mesure instaurée mardi. "Mon but a toujours été de ne pas prolonger le couvre-feu d'un jour de plus que nécessaire", a-t-elle expliqué au lendemain de manifestations qui s'étaient déroulées dans le calme. "Ma priorité en instaurant ce couvre-feu était d'assurer la sécurité, la paix, la santé et le bien-être des habitants de Baltimore. Ca n'a pas été une décision facile à prendre, mais que j'ai estimée nécessaire pour aider à restaurer le calme", a poursuivi l'édile dans un communiqué. Le couvre-feu devait est levé lundi 4 mai. Il avait été instauré pour une semaine depuis mardi soir entre 22H00 (02H00 GMT) et 05H00 du matin après des émeutes survenues lundi, au soir des funérailles de Freddie Gray, 25 ans, mort après une interpellation policière. Chaque soir les habitants étaient priés de rester chez eux, sauf pour raisons professionnelles et médicales. Le gouverneur du Maryland Larry Hogan avait aussi demandé le renfort des militaires de la Garde nationale, qui étaient encore environ 3.000 à sillonner les rues de la ville samedi. Les violences de lundi, y compris des pillages et des incendies, avaient fait une vingtaine de blessés parmi les forces de l'ordre et entraîné plus de 250 arrestations. - "Tension et hostilité" - Mais le calme avait depuis prévalu dans les manifestations quotidiennes. Samedi, lors d'un rassemblement de plusieurs milliers de personnes devant l'hôtel de ville, de nombreux orateurs et manifestants avaient réclamé la fin du couvre-feu. La puissante association de défense des libertés Aclu du Maryland avait enfoncé le clou en jugeant samedi cette mesure inutile: les habitants ont "marché, manifesté et exercé leurs droits sans incidents. Le couvre-feu est une mesure extraordinaire qui a clairement montré qu'il n'était plus utile () et ne fait que créer, sans nécessité aucune, tension et hostilité". Chaque soir après 22H00, au moment de son instauration, le couvre-feu était régulièrement violé par des petits groupes de jeunes renâclant à rentrer chez eux, et devenait le seul événement notable susceptible de nourrir les chaînes de télévision en continu en manque d'événements saillants. La police procédait en effet à quelques dizaines d'arrestations chaque soir. Liam O'Floinn, patron d'un bar, élu de district et responsable d'un comité de quartier de commerçants, avait lancé une pétition sur change.org pour demander la levée d'une mesure "qui cause plus de pertes financières à nos bars et restaurants que les émeutiers". Dimanche, un journaliste de la radio locale WBAL s'est même amusé à rapporter sur Twitter la remarque d'un patron de bar comparant cette levée du couvre-feu à la fin de la Prohibition, quand l'alcool était interdit dans le pays entre 1920 et 1933. Le couvre-feu levé, la mobilisation restait néanmoins d'actualité à Baltimore. Un rassemblement à l'initiative de leaders religieux de toutes confessions devait avoir lieu dans l'après-midi devant l'hôtel de ville. La ville est mobilisée depuis la mort du jeune homme le 19 avril, après une interpellation qualifiée ensuite d'injustifiée par la procureure du Maryland Marilyn Mosby. Vendredi, la procureure a annoncé à la surprise générale des poursuites pénales contre six policiers - trois Blancs et trois Noirs - pour la mort de Freddie Gray des suites d'une blessure "grave" lors de son transport le 12 avril sans ceinture, pieds et mains liés à plat ventre dans un fourgon de police.
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Baltimore (Etats-Unis) (AFP). Etats-Unis: levée du couvre-feu et nouveau rassemblement à Baltimore