En ce moment : YOUR KISS - KO KO MO Ecouter la radio

La Haye (AFP). La Serbie et la Croatie n'ont pas commis de génocide l'une envers l'autre (CIJ)

...

La Haye (AFP). La Serbie et la Croatie n'ont pas commis de génocide l'une envers l'autre (CIJ)
Les ministres de la Justice de Croatie Orsat Miljenic (g) et de Serbie Nikola Selkovic (d) devant la Cour International de Justice à La Haye, le 3 février 2014 - ANP/AFP
Ni les Serbes ni les Croates n'ont commis de génocide pendant le conflit qui les a opposés de 1991 à 1995, a jugé mardi la Cour internationale de Justice, appelant les deux pays à coopérer pour la paix et la stabilité dans les Balkans. Mais si Belgrade a réagi en appelant à une "paix durable" entre les deux pays, Zagreb a avant tout fait part de son mécontentement quant à une décision qu'il accepte néanmoins. "Le génocide présuppose l'intention de détruire un groupe", a souligné le président de la CIJ Peter Tomka au cours d'une audience publique à La Haye, où siège l'organe judiciaire le plus élevé de l'ONU. Or, a-t-il soutenu, si les deux parties ont bel et bien commis des crimes, l'intention de "détruire" l'autre groupe ethnique n'a pas été prouvée. Les faits semblent plutôt indiquer une intention de "déplacer par la force", selon lui. M. Tomka a notamment évoqué certains des épisodes les plus sombres de la guerre de Croatie, dont le siège de Vukovar au cours duquel 1.600 personnes, dont 1.100 civils, ont été tuées par les forces serbes. La proclamation d'indépendance de la Croatie (ex-Yougoslavie) en 1991, a été suivie d'une guerre entre les forces croates et des sécessionnistes serbes soutenus par Belgrade. Ces derniers souhaitaient intégrer un Etat serbe ethniquement pur rassemblant tous les Serbes de l'ex-Yougoslavie. Le conflit serbo-croate, l'un des nombreux conflits provoqués par l'éclatement de la Yougoslavie pendant la dernière décennie du XXe siècle, a fait environ 20.000 morts. Les plaintes croates et serbes devant la CIJ datent de 1999 et 2010, respectivement. - "Paix durable" - A Zagreb, le Premier ministre croate Zoran Milanovic a soutenu : "nous sommes mécontents de la décision de la Cour mais nous l'acceptons d'une manière civilisée". Son ministre de la Justice, Orsat Miljenic, a pour sa part déclaré à La Haye : "nos relations (avec la Serbie, ndlr) ne sont pas différentes, je ne vois pas cela (le jugement, ndlr) comme un moment décisif". A Belgrade, le président serbe Tomislav Nikolic a de son côté appelé à une paix durable alors que les relations entre les deux pays se sont réchauffées dernièrement. "J'espère qu'à l'avenir la Serbie et la Croatie auront la force de régler en commun tout ce qui entrave la possibilité d'instaurer une période de paix durable et de prospérité dans notre région", a-t-il déclaré à la presse. Le ministre serbe de la Justice Nikola Selkovic a assuré à La Haye : "nous devons vivre l'un avec l'autre". "Demain, nous serons peut-être ensemble dans l'Union européenne". Les juges ont d'ailleurs appelé les deux pays à s'asseoir à la même table et à assumer leurs responsabilités, notamment à par égard pour les victimes de la guerre. "La Cour engage les parties à poursuivre leur coopération en vue d'offrir aux victimes de telles violations les réparations appropriées, et de consolider ainsi la paix et la stabilité dans la région", a dit M. Tomka. - "Le crime le plus grave" -
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
La Haye (AFP). La Serbie et la Croatie n'ont pas commis de génocide l'une envers l'autre (CIJ)