En ce moment : HOLD MY HAND - LADY GAGA Ecouter la radio

Au tribunal de Rouen : le professionnel ne venait jamais effectuer les travaux

Le 23 octobre, le gérant de la société Deltaclim a comparu devant le tribunal correctionnel de Rouen pour emploi de manœuvres frauduleuses, commises entre décembre 2010 et juillet 2011.

Au tribunal de Rouen : le professionnel ne venait jamais effectuer les travaux

Après avoir reconnu les faits, le prévenu est revenu sur ses déclarations. Il trouva mille prétextes pour se disculper : “J’ai été spolié par mes amis et j’en suis arrivé là.

Début 2011, la responsable d’une chocolaterie rouennaise contacta le gérant de Deltaclim. Elle souhaitait ouvrir sa boutique mais ne pouvait démarrer l’activité dans un atelier sans climatisation. Après des échanges de courriels, le gérant obtint du maître chocolatier qu’elle régla 4 072 € d’acompte. “J’ai dû sortir l’argent pour acheter le matériel”, affirma-t-il à la cliente tout en lui transmettant le devis de son propre fournisseur tamponné “payé”.

Les clients payent pour rien, le pro recommence

Les mois passèrent, l’installation ne se fit pas. En juin, la responsable de la chocolaterie porta plainte. Ce fut pour elle une perte sèche. Non seulement, elle dut retarder l’ouverture de son magasin, mais elle ne put commencer à rembourser ses emprunts. En outre, elle fut obligée de puiser dans ses économies puisqu’elle ne pouvait pas travailler dans un atelier non climatisé.

Quelques semaines plus tard, l’homme réitéra son stratagème avec un particulier qui souhaitait faire installer le chauffage au sol dans sa nouvelle demeure. Il avança la coquette somme de 7 381€. C’était en février 2011.

“Pourquoi n’avoir déposé le bilan qu’en juin dernier, alors que l’entreprise n’a jamais vraiment fonctionné”, a demandé le magistrat au prévenu. “Si, elle a fonctionné”, a-t-il rétorqué, avant d’ajouter “j’étais malade”.

L’inculpé a écopé de six mois de prison avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans. Il devra indemniser la partie civile, toutes causes de préjudices confondues, à hauteur de 14 132 €.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Au tribunal de Rouen : le professionnel ne venait jamais effectuer les travaux