En ce moment : PIERPOLJAK - PIERPOLJAK Ecouter la radio

Une liberté bien employée

Le prévenu travaille et se réinsère. Pas de prison ferme donc.

Une liberté bien employée
Sébastien Saint-Laurent, déféré en comparution immédiate le 16 octobre, avait obtenu un délai et un maintien en liberté pour préparer sa défense le vendredi 4 décembre. Le 4 avril 2009, avec sa nouvelle compagne, sans travail, ils “vont faire des voitures” pour nourrir leur nouveau-né. De plus, des chèques volés permettent des achats alimentaires, et l’acquisition, pour “se faire plaisir” d’un furet, d’un arbre à chats, de DVD ou encore du tabac. Depuis, Sébastien loge en couple chez sa belle famille et vient de retrouver du travail. Maître Lauren Dauguet peut déjà donner aux victimes 100€ d’acompte. Alors, le procureur, malgré “la carrière délinquante plus qu’honorable” du prévenu, écarte le mandat de dépôt, relayé par la défense. Le Tribunal condamne cependant  Sébastien Saint Laurent à 18 mois de prison et un sursis de 12 mois. En aménageant sa peine ferme, il devra continuer à travailler et de rembourser.

Légende photo : Lauren Dauguet, avocate du prévenu.
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Une liberté bien employée