En ce moment : Je te le donne (avec Slimane) - VITAA Ecouter la radio

[Info Tendance Ouest] Manche. Une hausse des prix de l'électricité modérée ou inexistante pour les collectivités

Energie. Une partie des communes de la Manche font partie d'un groupement d'achat d'électricité, dont des Ehpad ou des écoles sont aussi membres. Le syndicat SDEM50 a négocié les tarifs pour 2023 avec EDF, permettant à certaines communes de ne pas subir d'augmentation entre 2022 et 2023.

[Info Tendance Ouest] Manche. Une hausse des prix de l'électricité modérée ou inexistante pour les collectivités
Pascal Deboislorey, le directeur du SDEM50, annonce des hausses de prix de l'électricité modérées pour les collectivités en 2023.

C'est une bonne nouvelle pour les collectivités dans la Manche. Le SDEM50, Syndicat départemental d'énergies de la Manche, vient de négocier les tarifs de l'électricité pour l'année 2023 avec EDF, son fournisseur. Alors que les prix de l'électricité bondissent, multipliés par trois ou quatre pour certains services publics, la hausse devrait être plus modérée dans le département, pour les 300 membres d'un groupement d'achat d'électricité, composé de 196 communes, des intercommunalités, d'écoles ou encore d'Ehpad. Le SDEM50 coordonne l'achat d'électricité pour tout ce groupe. Avranches, Cherbourg ou encore Valognes n'en font pas partie.

Un doublement des prix… au maximum

En tout, c'est un marché de 120, 130 gigawattheures (GWh), soit 120, 130 000 mégawattheures (MWh). À titre de comparaison, un pavillon consomme 5 MWh par an. Il s'agit donc d'un marché conséquent, ce qui lui permet d'avoir dans son contrat de trois ans avec EDF des mécanismes pour réguler les prix de l'électricité. Par conséquent, les prix en 2023 vont, au maximum, doubler, voire ne pas augmenter par rapport à ceux de 2022. Une bonne nouvelle, quand d'autres communes subissent de plein fouet les hausses des prix, qui sont triplés ou quadruplés.

"C'est vraiment la taille de ce groupement, fort de 300 membres, plus de 7 500 points de livraison. C'est ce volume d'électricité proposé au fournisseur qui nous permet d'obtenir les conditions que nous avons obtenues", explique Pascal Deboislorey, le directeur du SDEM50.

Des contrats bien ficelés

Deux principaux mécanismes dans le contrat ont permis cette hausse modérée, voire inexistante, "notamment grâce à l'Accès régulé à l'électricité nucléaire historique", dévoile Pascal Deboislorey. Le site d'EDF détaille : "Il permet à tous les fournisseurs alternatifs de s'approvisionner en électricité auprès d'EDF dans des conditions fixées par les pouvoirs publics." Sur 50 % du montant d'électricité acheté, le SDEM paye 42 €/MWh, contre 340 € aujourd'hui au prix du marché. C'est une économie substantielle. Les autres 50 % sont au prix du marché, mais avec des moments dans l'année où le syndicat arrête le prix, par le biais de prises de position. L'ensemble des positions arrêtées donne lieu à un prix moyen. Par exemple, le SDEM50 a arrêté un prix en début d'été, autour de 400 € du MWh, avant que les prix ne dépassent les 1 000 € le MWh. Aujourd'hui, les prix sont retombés à environ 340 € du MWh. Il faut prendre des positions au bon moment, en étudiant le marché pour être sûr de réguler un peu la hausse des prix.

Pour l'année 2024, le syndicat anticipe qu'il n'y aura pas d'augmentation des prix.

Poursuivre les économies

Si les prix vont être moins élevés que prévu pour les collectivités et les clients publics du groupement, cela ne veut pas dire qu'il faut plus utiliser d'électricité. Le SDEM50 encourage les économies d'énergie et les mesures de sobriété énergétiques chez ses adhérents. "L'électricité la moins chère, c'est celle qu'on ne consomme pas, donc il faut continuer à mettre en œuvre des mesures d'économie d'énergie", conclut Pascal Deboislorey.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Avatar des commentaires sur La Manche libre
guest50 Il y a 6 jours

Parlons d'économie, depuis lundi, dans un bâtiment public de la ville de Granville réservé aux association (forum Jules Ferry), des lumières sont restées allumées. Ce jour mercredi 23/11 à 10H19, j'ai contacté la Mairie qui m'a mis en relation avec les services techniques de la ville pour une intervention qui n'a pas été réalisée puisqu'actuellement 23H, les lumières sont toujours allumées sans présence d'activité. Je précise que ce genre d'incident est récurrent dans ce bâtiment et qu'à coté de ca on nous parle de faire des économies d'énergie et évoque de possible délestage.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
[Info Tendance Ouest] Manche. Une hausse des prix de l'électricité modérée ou inexistante pour les collectivités