En ce moment : Mon coeur - IZIA Ecouter la radio

Fermanville. Le bar-restaurant L'Escale, QG des équipes du Caïman

Sauvetage en mer, CROSS. A l'Escale, les équipes du Caïman viennent entre deux missions. Un rôle d'accueil important pour la propriétaire du restaurant.

Fermanville. Le bar-restaurant L'Escale, QG des équipes du Caïman
Lucie Bentley accueille régulièrement les hommes et femme du Caïman dans son bar restaurant l'Escale. Elle souhaite que l'endroit soit un lieu de répit pour eux.

Ils sont ici chez eux. C'est en tout cas l'ambiance proposée par Lucie Bentley, la patronne du bar-restaurant l'Escale à Fermanville. Ils, ce sont les membres de l'équipage - les bordées - de l'hélicoptère Caïman de la Marine nationale. Dans la salle à l'ambiance maritime, des photos des militaires trônent dans différents angles de la pièce. Elles sont signées, preuve qu'ils viennent bien régulièrement. "C'est un petit bout d'eux qu'on a ici", assure Lucie Bentley. "Je pense qu'ici c'est un petit bout de chez eux aussi", espère-t-elle. 

Les équipages du Caïman de la Marine nationale sont en photo dans le bar l'Escale à Fermanville. Certains clichés sont même dédicacés.

Une rencontre fortuite

C'est après un footing que des membres de la flottille 33F - la flotille d'hélicoptères de l'aviation navale française - sont passés pour la première fois. Ça a tout de suite accroché avec les propriétaires. Les bases étaient solides. "Il y a une histoire des gens de mer ici", explique Lucie Bentley. Elle poursuit : "L'Escale, ça ne s'appelle pas comme ça pour rien. On est une petite ville côtière. On connaît énormément de marins. C'est un patrimoine vivant, c'est l'identité du coin la pêche. Et c'est une mer qui est dure." Le lien avec le sauvetage en mer est donc naturel.

Lucie Bentley a beaucoup de respect aussi pour les bordées de l'hélicoptère. "C'est un travail qui est difficile. Ils sont partis de chez eux 15 jours par mois. Ils se sont attachés à l'endroit. C'est un petit coin de réconfort à côté de la base", affirme la patronne. La proximité avec la base de Maupertuis leur permet de s'échapper, faire une vraie coupure avec le travail, tout en restant réactifs et prêts à intervenir. Les équipages racontent parfois leurs interventions. Chaque histoire en entraîne une autre, certaines drôles, d'autres très émouvantes. Parfois, les sauveteurs ne parlent pas mais Lucie sent quand ça a été dur. Et puis un jour, certains ont besoin de s'épancher et s'ouvrent auprès des propriétaires.

Un lien très fort

Cette confiance a créé des liens très forts entre le restaurant et les bordées. "On a vu les bordées évoluer, on crée des histoires de vie avec les mecs qui sont passés ici. J'ai toujours des nouvelles de gens qui sont venus travailler il y a huit ans. Maintenant je sais les mariages, les enfants… On a vraiment créé un lien familial", se réjouit-t-elle. Parmi les clients aussi, le lien avec l'hélicoptère est fort. Déjà parce que les habitués, qui sont ici tous appelés par leur prénom ou surnom, voient les équipages venir. "Tous les jours, j'entends l'hélico. À chaque fois, on se dit qu'il y a quelque chose. On en entend beaucoup parler. C'est important", conclut Pierre Paulmier, un client qui habite juste à côté de la base.

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Fermanville. Le bar-restaurant L'Escale, QG des équipes du Caïman