En ce moment : CAN'T GET YOU OUT OF MY HEAD - KYLIE MINOGUE Ecouter la radio

Le Havre. Jean-Paul Lecoq (PCF) : "Faire un Conseil national de la refondation, c'est snober le Parlement"

Politique. Alors que la rentrée parlementaire se profile, le député communiste du Havre, Jean-Paul Lecoq, fait le point sur les dossiers qui attendent l'Assemblée nationale.

Le Havre. Jean-Paul Lecoq (PCF) : "Faire un Conseil national de la refondation, c'est snober le Parlement"
Jean-Paul Lecoq (PCF) a été réélu député de la huitième circonscription de Seine-Maritime en juin dernier, sous les couleurs de la NUPES.

"Ça s'annonce sportif", sourit Jean-Paul Lecoq, député communiste de la huitième circonscription de Seine-Maritime, à l'évocation de la rentrée parlementaire. L'examen du budget 2023 se profile, au mois d'octobre.

Il devrait être au moins autant discuté que celui de la loi sur le pouvoir d'achat, voté avant l'été, lors duquel les députés de l'opposition, notamment de la NUPES, ont animé l'hémicycle. "Je me reconnais assez bien dans ce cadre", indique le député PCF au sujet de la nouvelle alliance de gauche. L'un des volets du projet de loi concernait la création d'un terminal méthanier flottant sur le port du Havre. "J'ai défendu l'idée que Le Havre devrait l'accueillir, en raison des compétences portuaires et de gestion des risques chimiques du territoire", note Jean-Paul Lecoq, qui s'est toutefois abstenu sur ce vote. "J'estime que les conditions n'étaient pas remplies sur les études environnementales. Et il reste la question du gaz de schiste américain : il ne doit pas être utilisé pour ce terminal", ajoute le député réélu lors des élections législatives de juin 2022

Jean-Paul Lecoq sur le terminal méthanier

Le Parti communiste ne participera pas au conseil national de la refondation lancé jeudi 8 septembre par Emmanuel Macron. "Faire ce CNR, c'est snober une nouvelle fois le parlement. Il y a des citoyens qui sont devenus députés, une autre chambre qui est le Sénat, auxquels s'ajoute le Conseil économique et social. Utilisons-les !" Et de pointer le bilan de la convention citoyenne sur le climat dont "très peu de propositions ont vu le jour".

Jean-Paul Lecoq sur le CNR

Le député consacrera sa rentrée à la question de la santé, en interpellant le ministère sur le groupe hospitalier du Havre, "le plus grand hôpital de France qui n'est pas un CHU". L'hôpital a désormais des postes de professeurs d'université de médecine, une première année de médecine à la fac du Havre… "Le numerus clausus est levé. Je poserai la question : quelles sont les conditions à réunir pour devenir un CHU ?". La présence d'Agnès Firmin Le Bodo, ancienne députée Horizons, au sein du gouvernement, pourrait-elle être un atout en ce sens ? "Par le passé, sur certains sujets du territoire, on a su se réunir", parachève Jean-Paul Lecoq.

Jean-Paul Lecoq sur l'hôpital

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le Havre. Jean-Paul Lecoq (PCF) : "Faire un Conseil national de la refondation, c'est snober le Parlement"