En ce moment : BLESSE-MOI - THERAPIE TAXI Ecouter la radio

Manche. Crime non élucidé : retour sur l'affaire Serge Le Petit, "cold case" jamais résolu

Faits Divers. Le ministre de la Justice Eric Dupont-Moretti a annoncé la création d'un pôle judiciaire dédié aux crimes en série et affaires non élucidés. Dans la Manche, l'assassinat du lycéen Serge Le Petit, en 1969, n'a jamais été résolu. Retour sur ce "cold case".

Manche. Crime non élucidé : retour sur l'affaire Serge Le Petit,
Qui a tué Serge Le Petit ? Pourquoi ? 52 ans après les faits survenus à Gréville-Hague, le mystère reste entier. - La Manche Libre

Le ministre de la Justice Eric Dupont-Moretti a annoncé la création, le mardi 1er mars, d'un pôle judiciaire entièrement dédié aux crimes en série et affaires non élucidés. Cette nouvelle unité, installée à Nanterre, s'intéressera à ces "cold cases" qui n'ont jamais été résolus. Et ces affaires sont nombreuses.

Le gouvernement en dénombre 241 : 73 crimes non élucidés et 68 procédures de crimes en série. Des juges d'instruction intégreront ce pôle pour tenter de trouver la clé de ces dossiers.

En Normandie, plusieurs "cold cases" ont été identifiés, que ce soit en Seine-Maritime, dans le Calvados, l'Orne et l'Eure. Dans la Manche, aucune affaire ne sera étudiée par ce pôle, selon le procureur de la République de Cherbourg. Pourtant, un crime n'a jamais été résolu. Il remonte au mois de novembre 1969.

Serge Le Petit, lycéen assassiné dans le Cotentin

Le dimanche 2 novembre 1969, des pêcheurs découvrent un corps le long du sentier des Douaniers au Landemer à Gréville-Hague. La gendarmerie est immédiatement prévenue. Le corps est rapidement identifié. Il s'agit de Serge Le Petit, un lycéen de 17 ans scolarisé à Cherbourg et passionné de photographie. Un sac ensanglanté est retrouvé près du corps : il contient un appareil photo, une somme d'argent, un passeport, des cigarettes, un plan de Paris… Le jeune homme voulait-il partir ?

La thèse du suicide est rapidement balayée : le jeune homme a été tué d'une balle à bout portant. Chez ses parents, une lettre d'adieu est retrouvée, dans laquelle il demande de ne pas le faire rechercher. Au fil des recherches, une autre facette du jeune homme se dévoile. L'adolescent, décrit jusqu'ici comme sérieux, bon élève et renfermé, semble également perturbé, ayant touché à la drogue et à l'alcool.

À cette double personnalité de Serge Le Petit, s'ajoute un contexte particulier, celui de la guerre froide. La victime, dont le père travaille au Commissariat à l'énergie atomique, ancêtre militaire d'Orano, est allée en Union Soviétique dans le cadre d'un voyage scolaire, y a eu une histoire d'amour avec une dénommée Marina, dont le prénom apparaît sur un cahier à son domicile. Autant d'éléments qui dessinent à chaque fois de nouvelles pistes pour les enquêteurs.

Depuis, les pistes se sont succédé, sans jamais aboutir. Jalousie d'un rival sur fond d'amourette franco-russe, affaire d'espionnage sur fond de guerre froide, meurtre crapuleux pour une histoire d'argent ou de trafic de drogue… Que s'est-il passé ? Plus de 52 ans après les faits, le mystère reste entier.

Pour tout savoir sur ce crime jamais élucidé, écoutez notre podcast Scène de crime "Serge Le Petit, jeune lycéen assassiné dans le Cotentin".

• Découvrez également l'enquête menée par la photographe-enseignante Agnès Villette pour élucider l'affaire Serge Le Petit.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Manche. Crime non élucidé : retour sur l'affaire Serge Le Petit, "cold case" jamais résolu