En ce moment : HEY BROTHER - AVICII Ecouter la radio

Alençon. La forêt ornaise : une gestion très technique !

Environnement. La gestion au quotidien de la forêt est sans doute beaucoup plus complexe que le commun des mortels ne se l'imagine !

Alençon. La forêt ornaise : une gestion très technique !
Le changement climatique impose aux forestiers de s'adapter en choisissant des essences qui supportent mieux la chaleur, davantage de sécheresse, et les insectes.

Véronique Étienne est responsable du service Forêt à l'Office national des forêts (ONF) à Alençon qui, avec 45 personnels, gère les forêts domaniales de l'Orne, du Calvados et de la Manche. "Nous devons observer des plans établis par le ministère de l'Agriculture qui, jusqu'à présent, étaient établis pour de longues périodes, une vingtaine d'années. Mais avec le réchauffement climatique, tout s'accélère", explique-t-elle. Le travail des personnels de l'ONF consiste alors à favoriser ces prévisions.

Des terrains variés

"L'Orne est entre le Bassin parisien et le Massif armoricain, détaille la professionnelle. Sur les forêts du Perche, on a essentiellement des feuillus, sauf sur les zones sableuses. Sur les forêts d'Ecouves et des Andaines, c'est avec davantage de résineux", l'explication tient au terrain beaucoup plus pauvre. Les agents de l'ONF sont de véritables techniciens de la forêt, "les analyses des sols sont de plus en plus poussées", précise Véronique Étienne. "Là où des arbres ont été coupés, on peut replanter. Simplement quelques arbres, pour en remplacer un ou deux, qui ont été abattus, ou toute une parcelle. Mais souvent aussi, on laisse la nature faire, la replante se fait d'elle-même. Notre rôle consiste alors à favoriser la pousse de telle essence en limitant les autres." Ce travail de surveillance sur le terrain est le quotidien des agents des unités territoriales de l'ONF durant les décennies de vie des arbres.

Couper les arbres

"On tient compte de l'âge des arbres. Passé un certain nombre d'années, attendre encore n'apporte rien de plus. On prend aussi en compte les critères des acheteurs. Dans la construction, ils ne veulent pas d'arbres trop gros. Et puis, il faut abattre les arbres malades, ceux qui menacent de tomber sur les promeneurs." La façon dont les coupes s'effectuent est stricte, les engins ne doivent pas trop écraser le sol. Les brindilles et les feuilles tombées où le sol est le plus pauvre doivent y rester pour former de l'humus et l'enrichir. Souvent, l'ONF est en contrat avec des scieries : volume de bois et prix fixé à l'avance et, malgré l'actuelle pénurie de bois, les artisans attendront car la mission première de l'ONF est d'assurer la bonne santé de la forêt. Comme une autre de ses missions est de s'assurer qu'elle remplit bien son rôle de stockage de carbone, pas question de coupes drastiques !

Sur des massifs escarpés comme Ecouves, les coupes sont effectuées selon les lignes de niveau, et jamais perpendiculairement à la pente, ce qui se verrait trop. Une autre des missions de l'ONF est d'assurer la protection du paysage !

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Alençon. La forêt ornaise : une gestion très technique !