En ce moment : LARME FATALE (FEAT EDDY DE PRETTO) - JULIEN DORE Ecouter la radio

Colombelles. Des légumes chauffés grâce à l'incinération de déchets

Agriculture. Tomates, aubergines et poivrons sont cultivés dans de grandes serres à Colombelles et chauffés grâce à l'incinération de déchets.

Colombelles. Des légumes chauffés grâce à l'incinération de déchets
Des tomates cerises, des poivrons verts, jaunes et rouges ainsi que des aubergines sont produits dans ces 3,6 hectares de serres à Colombelles.

Saviez-vous que l'incinération de déchets par le Syvedac (Syndicat pour la valorisation et l'élimination des déchets de l'agglomération caennaise) servait à produire de la chaleur utile au CHU ou encore à la culture de tomates bio ? Depuis le printemps, de grandes serres en verre installées à Colombelles, qui produisent tomates, poivrons et aubergines bio, sont chauffées grâce aux déchets. En brûlant, ces derniers produisent de l'énergie. Déjà utilisée pour chauffer des logements à Hérouville-Saint-Clair ou le CHU de Caen, elle sert désormais à chauffer ces serres. "Si je n'étais pas là, ça irait dans des évapos, de sortes de grands ventilateurs, ça sortirait à l'air libre et ça chaufferait les oiseaux en quelque sorte", explique Pierre-Marie Battais, le gérant des lieux.

Près de 40 salariés

La serre est chauffée grâce à de l'eau qui passe dans un réseau de tuyaux installés tout au long des plantations. "Au sol, on a des rails avec de l'eau qui circule à 40 °C et, un peu plus haut, un autre réseau avec de l'eau à 30 °C." Cette serre de 3,6 hectares est chauffée dans un but bien précis : "Ça assainit le climat : l'air est sec, donc il n'y a pas maladie comme le mildiou, les plantes se sentent bien et la chaleur constante permet aux 'bons' insectes présents de se développer plus vite et de s'en prendre aux ravageurs." En effet, dans cette serre, pas de produits phytosanitaires mais des insectes et des bourdons qui pollinisent les fleurs. Grâce à cette démarche, entre autres, les légumes pourront être labellisés bio l'année prochaine. "Pour avoir l'homologation, il faut trois années de conversion. On a commencé avant les travaux et là, c'est la dernière année." Trente-huit salariés "essentiellement du coin" travaillent ici. Chaque semaine, 10 tonnes de marchandises sont commercialisées sous le nom "Les Serres de la grande ferme" dans le Grand-Ouest.

À savoir

Où trouver ces légumes ?

Les tomates cerises, aubergines et poivrons produits dans Les Serres de la grande ferme sont à retrouver dans la grande distribution dans le Grand Ouest, dans la boutique de fruits et légumes La grande ferme à Fontenay-le-Marmion et à La ferme du village à Bieville-Beuville.

Comment se déroule la culture sur l'année ?

À partir du 15 décembre, la serre va être vidée. En janvier/février, tout sera nettoyé. C'est en mars que vont commencer les nouvelles plantations, lorsque les jours rallongeront. Aux beaux jours, les premières récoltes vont avoir lieu, jusqu'à la fin de l'année.

Quelles sont les conditions pour que ces légumes soient labellisés bio ?

Pierre-Marie Battais, le gérant, explique que "l'énergie fossile est interdite, tout comme les produits chimiques de synthèse, il faut être en pleine terre et les saisons doivent être respectées". Les légumes de la serre obtiendront le label Agriculture Biologique l'année prochaine.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
1 commentaires

Catoche06/08/2021 - 14h41

Les serres sont-elles ouvertes au public ? Merci

Signaler ce commentaire
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Colombelles. Des légumes chauffés grâce à l'incinération de déchets