En ce moment : WHEN YOU'RE GONE - AVRIL LAVIGNE Ecouter la radio

Cherbourg-en-Cotentin. Musique amplifiée : le maire demande au préfet de lever l'interdiction

Politique. Le préfet de la Manche a pris, le vendredi 9 avril, un arrêté interdisant la musique amplifiée dans l'espace public. Le maire de Cherbourg lui demande de le retirer.

Cherbourg-en-Cotentin. Musique amplifiée : le maire demande au préfet de lever l'interdiction
Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin, a demandé lundi 12 avril au préfet de la Manche Gérard Gavory de retirer l'arrêté interdisant la musique amplifiée dans l'espace public.

Le maire de Cherbourg Benoît Arrivé a adressé, lundi 12 avril, un courrier au préfet de la Manche, Gérard Gavory. Il lui demande de retirer un arrêté pris avant le week-end, interdisant "la musique amplifiée dans l'espace public ou audible depuis l'espace public". Un décret qui aurait vocation à faire cesser les rassemblements festifs de soutien au monde de la culture organisés chaque samedi à Cherbourg.

Cette décision préfectorale suscite la colère et l'incompréhension chez ceux qui occupent le théâtre de la ville depuis le 19 mars et qui sont à l'origine de ces attroupements. Ils ont donc reçu le soutien, en début de semaine, du maire de Cherbourg. Ce dernier estime que "vouloir contenir cet engagement paisible semble malvenu".

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Cherbourg-en-Cotentin. Musique amplifiée : le maire demande au préfet de lever l'interdiction