En ce moment : WE ARE THE PEOPLE (FEAT U2) - MARTIN GARRIX Ecouter la radio

Alençon. Décès de Jacques Chirac : l'ancien député de l'Orne, Yves Deniaud, perd un ami

Si Jacques Chirac avait bien un supporter indéfectible dans l'Orne, c'est Yves Deniaud. L'ancien parlementaire a rencontré Jacques Chirac en 1967. Il y a plus d'un demi-siècle. Une fidélité politique mais aussi une réelle amitié entre les deux hommes. Yves Deniaud témoigne.

Publié le 26/09/2019 à 13h14 - Par Eric Mas
Alençon. Décès de Jacques Chirac : l'ancien député de l'Orne, Yves Deniaud, perd un ami
L'es député de l'Orne Yves Deniaud, en compagnie de Jacques Chirac. - DR

L'ancien parlementaire de l'Orne Yves Deniaud (député de 1983 à 2012) a rencontré Jacques Chirac y a plus d'un demi-siècle, en 1967. Avec depuis, une indéfectible fidélité politique, mais aussi une réelle amitié entre les deux hommes, comme en témoigne Yves Deniaud.

"La première fois que je l'ai vu, c'était fin 1967 dans le bureau d'Olivier Stirn, son chef de cabinet qui songeait à s'implanter dans le Calvados", se souvient l'ancien député de l'Orne Yves Deniaud, fidèle de longue date de Jacques Chirac.

Chirac ministre de Pompidou

"Je suis devenu dirigeant de l'UJP" (ndlr : mouvement des jeunes gaullistes) "et j'ai revu Chirac juste avant le référendum de 1969, lorsqu'il était Ministre sous Georges Pompidou", explique l'ex parlementaire de l'Orne, qui se confie : "j'ai souvenir du jeune ministre que Pompidou appelait " le bulldozer ", qui était un fonceur".

Défaite face à Mitterrand

Yves Deniaud, devenu député se souvient du soir de la défaite de Chirac face à François Mitterrand en 1988, au siège de campagne à Paris : "tout le monde était désemparé, abattu. Chirac réconfortait chacun avec cette formule : " ma grand-mère disait qu'il y a des hauts et des bas : les hauts ont les méprises, les bas on les reprise "…

Élection de 1995

Yves Deniaud a été parmi les premiers adhérents du " Club du 4 novembre 1994 ", date à laquelle Jacques Chirac a annoncé sa candidature à l'élection de 1995 : "j'ai soutenu le Président pendant la totalité de son mandat, même s'il y a eu des événements fâcheux comme la dissolution de 1997 à laquelle j'ai eu la chance de survivre" (rires).

Un personnage cultivé

Yves Deniaud décrit un personnage plus complexe qu'il n'y paraît : "jovial, plaisantant, mais aussi quelqu'un qui se maîtrisait beaucoup, infiniment plus cultivé qu'il ne le laissait paraître, parce que ça ne l'intéressait pas de jouer les pédants".

Décès de Madame Deniaud

"Lors du décès de mon épouse", confie, ému, l'ex-député ornais, "il m'a appelé longuement. C'est lui qui a vraiment trouvé les mots pour m'aider à remonter la pente".

Santé défaillante

Depuis qu'il a quitté l'Assemblée Nationale en 2012, Yves Deniaud n'a pas revu Chirac : "je l'ai croisé devant son bureau à Paris. Il ne m'a pas reconnu. Son collaborateur a dit " c'est Yves Deniaud " et il a alors réagi, chaleureux comme toujours. C'était il y a déjà cinq ans. Je l'ai recroisé au même endroit en février 2012. Il avait les yeux dans le vide et je n'ai pas eu le courage de me manifester".

Yves Deniaud

L'image qu'Yves Deniaud garde de Chirac est celle d'un homme dynamique, imaginatif, lucide, énergique. "En petit comité, c'était passionnant, on pouvait discuter, il écoutait les avis des autres. C'était un très gros travailleur. C'est un homme qui a incarné la fierté de la France, c'est quelqu'un qui comptait dans le monde. C'était une belle incarnation des valeurs de la République".

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Alençon. Décès de Jacques Chirac : l'ancien député de l'Orne, Yves Deniaud, perd un ami