En ce moment : 2 Be Loved (Am I Ready) - LIZZO Ecouter la radio

Jouy-sur-Eure. "Boucherie abolition" : 1500 dindes avaient été tuées dans l'Eure

La gendarmerie de l'Eure apporte des précisions sur l'opération qui a conduit à l'arrestation de 12 militants antispécistes pour des opérations coup de poing dans des exploitations agricoles, notamment dans l'Eure. Ils seront jugés en septembre.

Jouy-sur-Eure. "Boucherie abolition" : 1500 dindes avaient été tuées dans l'Eure
L'opération a mobilisée une centaine de gendarmes dans toute la France. - Illustration

12 personnes ont été mises en garde à vue, mardi 21 mai 2019, dans le cadre d'une opération judiciaire d'envergure nationale déclenchée par la gendarmerie. Ces mis en cause, 5 femmes et 7 hommes, sont âgés de 19 à 49 ans et sont tous membres de l'association antispéciste Boucherie abolition. Un couple est également entendu librement dans le cadre de cette affaire. Elle concerne des opérations coup de poing menées par ces militants dans des exploitations agricoles dans l'Eure, l'Orne et l'Eure-et-Loir. 

En avril 2019, l'une de ces opérations dans un élevage de l'Eure visait à rendre leur liberté aux animaux. Selon les gendarmes, elle a finalement entraîné un mouvement de panique qui a conduit à la mort par étouffement de 1500 dindes d'élevage. D'autres opérations ont été menées dans des exploitations de l'Orne et de l'Eure-et-Loir.

Convoqués par la justice le 20 septembre

L'opération du mardi 21 mai, coordonnée par le groupement de gendarmerie de l'Eure a mobilisé une centaine de militaires sur tout le territoire avec le concours des gendarmeries des Alpes Maritimes, de la Haute-Garonne, du Finistère, des Yvelines, du Val de Marne, d'Indre-et-Loire, de l'Eure-et-Loir et de la Seine-et-Marne.

La gendarmerie de l'Eure précise que l'enquête a duré plusieurs mois et que les perquisitions réalisées et les auditions menées "ont permis de confondre l'ensemble des personnes mises en cause". Elles sont poursuivies pour vol aggravé, entrave concertée à l'exercice de la liberté du travail, dégradations en réunion et violation de domicile. Toutes sont convoquées le 20 septembre 2019 devant le tribunal de grande instance d'Évreux.

    • Lire aussi. Intrusions dans des élevages normands : douze personnes en garde à vue
    • Lire aussi. "Black blocs" et "gilets jaunes": convergence radicale en jaune et noir

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Avatar des commentaires sur La Manche libre
Il y a 3 ans

Ok effectivement il y une action en justice à faire... Et l’abattage halal ? on en parle ? non, personne ?

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Jouy-sur-Eure. "Boucherie abolition" : 1500 dindes avaient été tuées dans l'Eure