En ce moment : COVER ME IN SUNSHINE (FEAT WILLOW SAGE HART) - PINK Ecouter la radio

Caen. Vélotaff à Caen : ils lâchent leur voiture pour le vélo

Selon une étude récente de l'INSEE, 2% de la population active déclare se rendre chaque jour au travail à vélo en France. À Caen en Normandie, ils sont environ 1,2%. Un changement de vie qui nécessite quelques adaptations.

Caen. Vélotaff à Caen : ils lâchent leur voiture pour le vélo
Environ 600 "vélotaffeurs" circulent à Caen par jour en moyenne. Des pics sont observés entre 7h et 9h et 17h et 19h, ce qui coïncide avec les départs-retours de travail des usagers.  - Léa Quinio

Certains Caennais ont choisi le vélo comme moyen de transport quotidien pour se rendre sur leur lieu de travail. Plusieurs troquent la voiture pour le vélo. D'autres la marche à pied. Parfois par militantisme, parfois par pragmatisme. Mais jamais par obligation. À Caen, deux bornes de compteurs vélos installées au niveau de l'avenue Albert Sorel et de la Promenade de Sévigné proche de la Prairie - étant deux lieux de passage stratégique - permettent de comptabiliser environ 600 passages par jour en moyenne depuis leur installation en avril 2018.

"Un déclic qui change la vie"

De là à dire qu'il ne s'agit que de "vélotaffeurs", difficile de l'affirmer précisément mais Nicolas Joyau, maire-adjoint au développement durable et au renouvellement urbain à la ville de Caen abonde : "On distingue une pointe de cyclistes entre 7h et 9h le matin et une autre le soir entre 17h et 19h, ce qui est typique d'une utilisation vélo-travail". La conclusion est vite tirée. Des pics qui ont atteint jusqu'à 1 500 passages. Mais qu'est-ce qui séduit tant ces utilisateurs : une prise de conscience écologique ? L'évitement des bouchons ? Une option de facilité ? Pour Jérôme Bouvier, 37 ans, c'est la démarche "propre" qui l'a convaincu depuis six ans. Il parcourt 12 km aller-retour chaque jour : "C'est un plaisir de se dire que l'on fait un trajet quotidien sans polluer. C'est un vrai mode de vie. Cela a un impact mes dépenses mensuelles mais ça me permet de garder la forme aussi en faisant un peu de sport tous les matins et tous les soirs". Vous l'aurez compris, son véhicule ne lui sert uniquement à partir en vacances.

Deux compteurs à vélo sont installés à Caen, sur des pistes cyclables et lieux stratégiques. A chaque passage, une détection magnétique au niveau du cadre du vélo est enregistré sur la borne. - Léa Quinio

Se sentir bien chaque matin, c'est aussi la volonté de Matthieu Lecouvey, un récent membre de cette "vélosphère", qui a troqué la marche pour le deux roues. "J'habite à 4 km de mon travail. J'y allais à pied tous les jours mais à vélo je gagne environ 25 minutes. C'est donc un gain de temps mais cela me permet aussi de me réveiller chaque matin et d'évacuer le stress en fin de journée". Et si cette communauté vélo ne représente encore qu'une minorité par rapport à la totalité de la population de la communauté d'agglomération Caen La Mer, estimée à 2% en 2010 mais suggérée à 6% d'ici 2030, les soucis logistiques que cela engendre peuvent être un facteur limitant.

Le vélotaff, un cercle vertueux

En cas de pluie, toute une panoplie de vêtements étanches et imperméables est nécessaire. Arriver au travail en sueur peut aussi faire reculer, à moins d'avoir une douche à disposition sur son lieu de travail, ce que ne proposent pas tous les employeurs. "Il faut que tout le monde joue le jeu. On tente d'inciter les entreprises à mettre en place des aménagements adaptés : arceaux d'accroche, des locaux sécurisés, des douches", explique Francescu Garoby, vice-président de l'association "Les dérailleurs" à Caen. Pour preuve, le "plan vélo mobilité" récemment mis en place par le Gouvernement fait passer le cap à certains salariés. Cette option leur permet d'obtenir de l'aide pour l'achat d'un équipement vélo ainsi que des indemnités kilométriques.

Bien que la communauté urbaine fasse des efforts pour développer des axes 100% cyclables, la route est encore longue sur l'agglomération caennaise. Par exemple, Xavier Héroult, qui réalise Troarn-Caen à vélo tous les jours, ne trouve qu'un axe cyclable sécurisé qu'à partir de 14 km sur les 18 réalisés. "Un projet de piste cyclable est en projet, en passant par Giberville, mais on n'a pas encore de délais". Chaque chose en son temps...

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Vélotaff à Caen : ils lâchent leur voiture pour le vélo