Diagnostic environnemental pour dix ports normands

L'Association des ports locaux de la Manche lance un diagnostic environnemental visant dix ports normands du Tréport (Seine-Maritime) à Granville (Manche). Des études vont être menées pendant plus de deux ans pour, à terme, améliorer la qualité environnementale tout en respectant l'activité économique.

Diagnostic environnemental pour dix ports normands

L'Association des ports locaux de la Manche a présenté son diagnostic des ports normands, jeudi 28 juin 2018 à Fécamp (Seine-Maritime).

Par Gilles Anthoine

L'association des ports locaux de la Manche (APLM) a lancé jeudi 28 juin 2018 un diagnostic environnemental visant dix ports normands : Le Tréport, Dieppe, Fécamp (Seine-Maritime), Honfleur, Deauville/Trouville, Port-en-Bessin-Huppain (Calvados), Saint-Vaast-la-Hougue, Diélette, Barneville-Carteret et Granville (Manche).

Identifier les pollutions

Les études vont durer plus de deux ans. Elles porteront sur l'eau, les déchets, la biodiversité, les sédiments ou encore l'économie bleue. Les ports rassemblent de nombreuses activités comme le commerce, l'industrie, la plaisance, la pêche ou encore le tourisme. Toutes ces activités sont facteurs de pollution et il est nécessaire de les recenser pour mieux les combattre.

C'est l'Agence de l'eau Seine-Normandie qui financera en partie le diagnostic. Écoutez André Berne, le directeur de la direction territoriale Seine Avale à l'agence de l'eau :

0:00
0:00

L'étude sera conduite par un groupement de bureau d'études porté par Girus Océan et accompagné par Nautique Conseil, Biotope, Odyssée Développement et IDRA Bio & Littoral.

Un diagnostic en trois phases

    • L'enquête de terrain avec des prélèvements (notamment de l'eau) et une enquête sur le tissu économique (durée dix à douze mois).
    • La phase de hiérarchisation des problèmes pour prioriser les objectifs (durée six mois).
    • Réaliser des plans d'actions planifiés et chiffrés pour chaque port (durée six mois).

Ce diagnostic environnemental des ports normands coûtera 533 270 euros. Une facture payée par l'Agence de l'eau Seine-Normandie et les acteurs portuaires.

TOP NORMANDIE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES