En ce moment : AYO TECHNOLOGY - MILOW Ecouter la radio

Alençon. Les Ornais de moins en moins nombreux : le président De Balorre réagit

Selon l'Insse, l'Orne a perdu 1 000 habitants chaque année entre 2010 et 2015. Est-ce vraiment une surprise ? Visiblement oui en ce qui concerne les élus. Ils vont multiplier les réunions dès le début du mois de janvier 2018.

Alençon. Les Ornais de moins en moins nombreux : le président De Balorre réagit
L'Orne a perdu 5000 habitants en 5 ans, selon l'Insee. - Eric Mas

L'annonce par l'Insee de la perte de 1 000 habitants par an entre 2010 et 2015 dans l'Orne, crée un électrochoc dans ce département.

5 000 habitants perdus en cinq ans

L'Orne est l'un des cinq départements français "dans le rouge", cumulant moins de naissances que de décès ; mais aussi davantage d'Ornais qui quittent le département que de personnes qui viennent s'y installer.

    • Lire aussi : INSEE : ces villes de Normandie qui perdent et gagnent des habitants
    • Lire aussi : La Manche pas encore aux 500 000 habitants

"Que des estimations…"

"Il ne s'agit que d'estimations et ces chiffres sont à prendre avec la plus grande prudence", estime Christophe De Balorre, président du Conseil départemental, comme s'il remettait en cause le travail de l'Insee.

Crise de réunionite aiguë en janvier 2018

L'élu réunira les cinq parlementaires de l'Orne le 5 janvier 2018. Puis le 22 janvier, il a invité un géographe à intervenir devant les élus ornais. Enfin, il réunira fin janvier les présidents des intercommunalités ornaises. Suffisant pour inverser les chiffres ?

CE QUE DIT L'INSEE : au 1er janvier 2015, les 394 communes de l'Orne comptent 286 600 habitants, soit 5 000 de moins qu'en 2010. Le département se place ainsi au 76e rang parmi les 100 départements français, en nombre d'habitants, entre la Mayenne (en Pays de Loire) et l'Aveyron (en Occitanie).

Entre 2010 et 2015, la population ornaise diminue de 0,3 % par an. C'est le résultat à la fois d'un solde naturel (différence entre naissances et décès) négatif (– 0,1 %) et d'un solde migratoire (différence entre les arrivées et les départs) particulièrement déficitaire (– 0,3 %).

L'Orne présente donc un profil atypique au regard des autres départements normands, puisqu'il est le seul à perdre des habitants et à connaître un solde naturel négatif. À l'inverse, l'Eure et le Calvados sont les départements normands les plus dynamiques, avec une croissance démographique de respectivement 0,5 % et 0,3 %, portée largement par leur solde naturel positif, mais également un solde migratoire légèrement favorable.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Alençon. Les Ornais de moins en moins nombreux : le président De Balorre réagit