En ce moment : LA QUETE - ORELSAN Ecouter la radio

Colombelles. Au tribunal de Caen: Elle a fait vivre un calvaire à sa mère de quatre-vingt-quatre ans

Une quinquagénaire retourne vivre avec sa compagne chez sa mère de 84 ans, à Colombelles au nord-est de Caen (Calvados). L'alcool aidant elle transforme la vie de la vieille femme en calvaire, l'insultant, la bousculant, la frappant. Le jeudi 24 août 2017 elle a du répondre de ces violences devant le tribunal de grande instance de Caen.

Colombelles. Au tribunal de Caen: Elle a fait vivre un calvaire à sa mère de quatre-vingt-quatre ans
Le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) sur la presqu'île. - Joëlle Briant

Martine C. âgée de 50 ans a été jugée le jeudi 24 août 2017 par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) les motifs en sont les suivants : Violences aggravées de juillet 2016 au mercredi 5 juillet 2017 ainsi que violences conjugales et détérioration d'un bien appartenant à autrui le mercredi 5 juillet 2017 à Colombelles, au nord-est de l'agglomération. Elle a été placée sous contrôle judiciaire le vendredi 7 juillet suivant.

Elle retourne vivre chez sa mère

Il y a un peu plus d'un an, au chômage et vivant du RSA, la prévenue retourne vivre chez sa mère avec sa compagne. S'alcoolisant régulièrement la cohabitation se dégrade. Sa mère est en butte à des insultes, des bousculades, des coups et n'ose porter plainte contre sa fille. Jusqu'à ce jour du mercredi 5 juillet dernier.

Ce jour-là la vieille femme se tient devant l'évier et sans aucun élément déclencheur sa fille l'insulte et la frappe. Poursuivant sa crise de violence la prévenue casse un volet. Le certificat médical atteste de nombreux hématomes anciens sur le corps de l'octogénaire.

Témoignages de sa compagne, de sa soeur, de sa mère

Durant l'enquête sa compagne témoigne de l'alcoolisme et des crises de violences de la femme "Quand elle n'a pas bu, ça va, mais depuis quelque temps elle s'alcoolise quotidiennement et tente de le cacher. Je retrouve des bouteilles dans le jardin ou sous le lit. Je suis scandalisée de la façon dont elle traite sa mère et j'ai peur pour elle." Sa soeur elle aussi a eu droit à des coups. A la barre la victime octogénaire explique "Ce n'est pas la première fois, elle m'a déjà déchiré mon tee-shirt. Elle se jette sur moi comme une bête. C'est de la démence. Il faut qu'elle soit hospitalisée et soignée. J'ai demandé à aller en maison de retraite pour vivre enfin tranquille."

Torts difficilement reconnus

La prévenue a bien du mal a reconnaître ses torts prétendant que ce sont les autres qui la poussent à bout "Ils sont tous contre moi" alors la présidente s'emporte "Que faites-vous chez votre mère à 50 ans ? Vous vous rendez compte qu'elle doit appeler la police pour se faire protéger contre son propre enfant ? Si vous ne vous décidez pas à vous soigner c'est la descente aux enfers !"

La procureure parle de la toile d'araignée relationnelle dans laquelle sa mère est prise "Elle vous aime mais n'est pas là pour supporter vos pulsions agressives. Et sans doute que vous vous dites qu'après le procès vous retournerez tranquillement chez maman..." 18 mois de prison dont 3 mois ferme sont requis ainsi qu'une obligation de soins.

Martine C. écope de 18 mois de prison dont 6 mois ferme assortis d'une mise à l'épreuve de 24 mois. Obligations de soins et de travail lui sont faites. En outre elle devra s'abstenir de se présenter au domicile de sa mère.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Colombelles. Au tribunal de Caen: Elle a fait vivre un calvaire à sa mère de quatre-vingt-quatre ans