En ce moment : LARME FATALE (FEAT EDDY DE PRETTO) - JULIEN DORE Ecouter la radio

Rouen. À Rouen, un rassemblement pour les droits des migrants mineurs

En fin de matinée ce jeudi 29 juin 2017, une petite centaine de personnes se sont rassemblées devant le Palais de justice de Rouen (Seine-Maritime). Leur but ? Faire respecter les droits de la quinzaine de migrants mineurs et isolés de l'agglomération.

Rouen. À Rouen, un rassemblement pour les droits des migrants mineurs
Pour marquer les esprits des passants, les jeunes migrants se sont installés dans un canot pneumatique à même le trottoir. - Aurélien Delavaud

La scène est insolite et attire les regards. Devant le Palais de justice, dans la toujours très passante rue Jeanne d'Arc de Rouen (Seine-Maritime), un canot pneumatique s'est échoué sur le trottoir en fin de matinée ce jeudi 29 juin 2017. À son bord, une dizaine de jeunes migrants qui veulent faire entendre leur droit à l'Aide sociale à l'enfance.

Une question d'apparence

Car ces jeunes - une quinzaine à Rouen selon Médecins du monde - se disent tous mineurs. En provenance de plusieurs pays africains, ils sont arrivés en France pour fuir la guerre mais ils y découvrent les problèmes administratifs. "Pour faire valoir leur droit à un logement, de la nourriture et des soins, il faut qu'ils passent devant l'aide sociale à l'enfance, explique Bernard Vigier, de l'association Médecins du monde. Mais ils n'ont souvent plus de papiers donc ils sont interrogés."

Le problème, c'est que bon nombre d'entre eux semblent en effet plus vieux que leur âge. Un argument que réfute fermement David, qui estime que "ces critères anthropométriques sont inadmissibles. Pour des enfants on ne se pose pas la question, on les protège!"

Pousser le Département à agir

La petite centaine de manifestants rassemblée devant le Palais de justice s'insurge sur les méthodes employées. "Ce ne sont pas des médecins qui les reçoivent pour estimer leur âge mais des assistants sociaux", regrette David. Par cette action qui a marqué les passants, les manifestants espèrent faire réagir l'Aide sociale à l'enfance et pousser le Département à prendre en charge ces jeunes.

"C'est important, car c'est si on ne fait rien qu'ils risquent de tomber dans de la petite délinquance ou dans la prostitution", conclut Bernard Vigier.

Galerie photos
Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. À Rouen, un rassemblement pour les droits des migrants mineurs