En ce moment : TOOK TOOK - CATS ON TREES Ecouter la radio

Caen. Médias. France 3 Normandie en grève pour défendre la proximité

Mercredi 7 juin 2017, une grande partie des équipes de France 3 Normandie ont observé une journée de grève pour dénoncer la multiplication des mutualisations de programmes entre les antennes de Caen (Calvados), du Havre et de Rouen (Seine-Maritime).

Caen. Médias. France 3 Normandie en grève pour défendre la proximité
Une centaine de personnes travaillent dans les locaux de France 3 à Caen (Calvados). - Maxence Gorréguès

Étrange ambiance dans les services de France 3 Normandie à Caen (Calvados), mercredi 7 juin 2017. 18 des 19 journalistes de la rédaction étaient en grève, suivis par 60 % du personnel en charge de la technique. Les auditeurs ont ainsi été privés de leur journal du midi et du soir. Dans les bureaux du Havre et de Rouen (Seine-Maritime), une grande partie des salariés est également restée à l'arrêt, à l'image des six cadres techniques en grève dans la capitale normande. Une première.

Des mutualisations dénoncées

"Nous faisons face à des mutualisations de plus en plus importantes, notamment celles qui sont annoncées pour cet été, explique Catherine Gauberti, déléguée syndicale CGT France 3 ex-Basse-Normandie. L'idée de la direction est d'étendre les six week-ends qui sont mutualisés, non plus seulement au samedi et au dimanche, mais aussi au vendredi." L'édition de la locale Baie de Seine serait ainsi supprimée un jour par semaine. Les rédactions dénoncent un "problème majeur", avec la présence de plus en plus importante d'un journal global pour l'ensemble de l'actualité régionale, "s'éloignant de la proximité que le téléspectateur est en droit d'attendre d'un service public". Pour Catherine Gauberti, il en va de la préservation de cette proximité :

Catherine Gauberti, déléguée syndicale CGT France 3 ex-Basse-Normandie

Les représentants syndicaux dénoncent également le recours à des sous-traitants pour alimenter les contenus. C'est en partie le cas pour l'émission "9h50 le matin en Normandie", passée de 26 à 52 minutes. "C'est d'autant plus mal vécu que le sous-traitant est venu s'installer dans nos locaux, travailler avec notre matériel pour fabriquer l'émission, avec une qualité qui n'est pas au rendez-vous, n'honorant pas celle à laquelle tient le personnel de Caen".

    • Lire aussi. Malika Ménard débarque sur France 3 Normandie

Les programmes ont repris leur libre cours jeudi 8 juin. Aucun préavis de grève n'a été déposé pour l'instant pour les semaines à venir.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Médias. France 3 Normandie en grève pour défendre la proximité