En ce moment : LA QUETE - ORELSAN Ecouter la radio

La Cathédrale: Un joyau d'Art, de Foi, et perle de Culture

La Cathédrale de Coutances, c'est d'abord un signe dans le paysage. Erigée sur un piton rocheux entre deux vallées, elle se révèle comme un appel à des dizaines de kilomètres à la ronde, aux détours du bocage comme depuis la "plaine liquide", la mer, et les Iles Chausey. Le "phare des âmes" - selon le mot de l'écrivain Louis Beuve - invite tous les chrétiens du diocèse à se tourner vers le Dieu "des hauteurs" et à se rassembler dans le sein de l'église mère, l'ecclesia major, l'église cathédrale, l'église de leur évêque... (émission diffusée le 27 Févr. 2011)

La Cathédrale: Un joyau d'Art, de Foi, et perle de Culture

C'est l'évêque Geoffroy de Montbray, compagnon du Duc Guillaume le Conquérant dans la conquête de l'Angleterre, qui fit construire à Coutances la première cathédrale. Consacrée en 1056, cette cathédrale romane avait déjà l'ampleur de l'édifice actuel. (On peut voir l'intérieur des tours occidentales et les combles lors des visites guidées). Par la hardiesse et l'hammonie conjointes de son plan et de ses volumes, la cathédrale est la traduction monumentale de l'engagement pastoral de l'évêque au service du peuple qui lui est confié: rassembler, instruire, conduire vers le Père.

La grande poussée démographique et le développement urbain des Xllèmc et Xlllèmc siècles touchent Coutances, en même temps que l'extension prodigieuse du style gothique. L'évêque Hugues de Morville décide de rénover la cathédrale, à peine vieille de 150 ans. Les structures de la nef romane sont entièrement recouvertes d'un parement "à la française" et les tours occidentales, rehaussées, sont revêtues d'un habillage gothique. Le choeur, les bras du transept sont démolis pour faire place au magnifique ensemble que nous avons sous les yeux, éclairé et dominé par la célèbre tour lanterne, qualifiée par Vauban d' "oeuvre d'un fou sublime". "Hosanna au plus haut des cieux" !

Le thème de la verticalité absolue, traité avec un enthousiasme et une vigueur inégalés par les architectes normands du XIIIème siècle, s'illustre à merveille à Coutances comme au Mont-Saint-Michel. L'élancement de milliers de colonnettes, le décollement des tourelles, l'élégance des flèches, tout favorise l'élévation de l'âme.

La cathédrale semble au sens fort du terme en état de grâce. C'est ce qu'ont ressenti tous ceux qui l'ont vue, au lendemain des gigantesques bombardements de juin 1944 (60 % de la ville fut détruit), debout, miraculeusement "vivante", au milieu d'un champ de ruines absolu.

Elle était à nouveau une invitation à l'espérance, à la vie, à la reconstruction.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
La Cathédrale: Un joyau d'Art, de Foi, et perle de Culture