En ce moment : NOS PLUS BELLES ANNEES (FEAT KIMBEROSE) - GRAND CORPS MALADE Ecouter la radio

Nantes (AFP). Enfant né sous X: le père biologique va se pourvoir en cassation

...

Nantes (AFP). Enfant né sous X: le père biologique va se pourvoir en cassation
Un père réclame la restitution de son bébé né sous X - AFP
Le père biologique de l'enfant né sous X et confié depuis à une famille adoptante a annoncé mardi qu'il allait se pourvoir en cassation, après le refus de la cour d'appel de Rennes de lui restituer le garçonnet. "Aujourd'hui, je vais en cassation. J'irai en cassation, à la Cour européenne des droits de l'Homme s'il le faut", a déclaré Yoan Delorme à Nantes devant la presse. La décision de la cour d'appel est "inadmissible, c'est un vol d'enfant du Conseil général", a-t-il ajouté. Son avocate Me Pauline Loirat a toutefois tempéré les propos de son client en déclarant qu'il s'agissait de "l'intention du père, car il n'entend pas baisser les bras et n'entend pas montrer à son fils qu'il l'a aussi abandonné". "Nous allons analyser la décision" de la cour, "nous allons examiner un éventuel pourvoi en cassation, son opportunité, sa recevabilité juridique", a expliqué Me Loirat, indiquant que son client disposait d'un délai de deux mois pour se pourvoir en cassation. L'avocate, qui a également affirmé "avoir appris la décision par les journalistes (), ce qui est désagréable", l'a jugée "décevante". "Elle se base essentiellement sur l'intérêt de l'enfant dans la mesure où il est placé depuis plusieurs mois dans cette famille. La cour a estimé qu'il serait préjudiciable de le retirer de cet environnement auquel il s'était habitué". Selon elle, la cour d'appel de Rennes - qui a refusé d'accorder un droit de visite au père biologique - "a estimé que l'enfant était trop jeune". "J'irai jusqu'au bout, ça fait 18 mois que je me bats pour mon fils, tout est prêt, il a une chambre, il a tout", a souligné Yoan Delorme, âgé de 29 ans, qui réside dans la banlieue nantaise. "C'est mon fils, c'est mon sang, c'est toute ma vie", a-t-il lancé, les larmes aux yeux. Yoan Delorme, qui était incarcéré (pour une raison non révélée NDLR) lors de la naissance de son fils en avril 2013, a estimé que son passé judiciaire avait joué dans la décision de la cour d'appel de Rennes. "J'étais en prison pour des conneries que j'ai faites dans le passé", a-t-il seulement déclaré. "Moi je suis forain, je suis fier de l'être, je vais pas revenir sur mes origines pour le recevoir", a-t-il également dit.
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Nantes (AFP). Enfant né sous X: le père biologique va se pourvoir en cassation