En ce moment : LES TEMPS CHANGENT - MC SOLAAR Ecouter la radio

Volley/N2F : les PTT ont réagi mais ne gagnent toujours pas

L'ASPTT Caen a fini par trancher. Après quatorze défaites consécutives, les dirigeants caennais ont mis à pied leur entraîneur Gilles Auzou, recruté en début de saison.

Volley/N2F : les PTT ont réagi mais ne gagnent toujours pas

"Il fallait qu'on modifie quelque chose, explique la présidente Joëlle Guibert. Ce n'est pas une décision facile à prendre. On a fait confiance jusqu'à un certain moment. Un bilan a été réalisé à l'issue des matchs allers. Monsieur Auzou devait adopter de nouvelles stratégies. Cela n'a pas été le cas. Nous attendions beaucoup du match contre le CPB Rennes, qui s'est très mal passé (le 17 février, ndlr). Il y avait un problème dans l'équipe."

Des regrets apparaissent

Gilles Auzou sur la touche, ses joueuses se sont entraînées toutes seules pendant deux semaines. Sophie Roullé, professeur d'EPS, ancienne présidente de la Ligue de Basse-Normandie de volley, est arrivée au pied levé pour dépanner. "J'ai été formée chez les PTT il y a 25 ans, indique-t-elle. C'est un club qui a déterminé pas mal de choses dans ma carrière, j'avais envie de l'aider quand il m'a demandé un coup de main."

La jeune femme n'avait jamais entraîné au-delà du niveau régional et ne connaissait que deux joueuses de l'effectif caennais. Elle a pourtant failli conduire son équipe à la victoire, dimanche 17 mars devant La Fère (2-3). Caen, condamné à la relégation en Nationale 3 après un an passé à l'étage supérieur, s'est battu avec l'énergie du désespoir. Les Caennaises ont empoché le premier set (25-23) et su se relever après avoir perdu les deux manches suivantes (25-27 et 25-23).

"Ce qui est important, c'est le match qu'on vient de faire, souligne Joëlle Guibert. Sans libéro, blessée, on arrive à être au niveau du cinquième. Ça fait regretter certaines défaites, quelques matchs mal gérés…" Les PTT ont néanmoins craqué dans le tie break, dont elles n'ont jamais réussi à prendre la mesure. "Elles n'ont pas perdu parce qu'elles étaient moins fortes, mais parce qu'elles avaient plus peur", estime leur entraîneur par intérim. Caen récupère un point, encourageant mais insuffisant pour espérer terminer à une autre place qu'à la dernière. Alors que quatre rencontres restent à disputer, deux objectifs animent sa fin de saison : gagner au moins un match et préparer l'avenir.

Recevez l'actualité gratuitement
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Volley/N2F : les PTT ont réagi mais ne gagnent toujours pas