En ce moment : Unholy (feay Kim Petras) - Sam Smith Ecouter la radio

La Ferté-Macé. Nouvel épisode dans la tentative de Brexit ornais au sein de l'agglo

Politique. Après deux refus préfectoraux de sortir de Flers-Agglo, des élus de La Ferté-Macé se sont rendus au ministère de l'Intérieur.

La Ferté-Macé. Nouvel épisode dans la tentative de Brexit ornais au sein de l'agglo
Michel Leroyer, maire de La Ferté-Macé, et Claudine Bellenger, présidente de la Communauté de communes du Pays Fertois et du Bocage Carrougien, au ministère de l'Intérieur à Paris. - La Ferté-Macé

C'est une sorte de Brexit ornais : un vieux serpent de mer, mais La Ferté-Macé persiste dans sa volonté de quitter la Communauté d'Agglomération Flers-Agglo.

Le rappel des faits

Jacques Dalmont était maire de La Ferté-Macé lorsque celle-ci a intégré Flers-Agglo. À l'élection municipale de 2019, Michel Leroyer a été élu maire avec le projet de sortir de cette structure "pour que la Ferté retrouve son autonomie à la tête d'un bassin de vie dans le sud du Bocage".

La municipalité nouvellement élue a lancé en 2020 ce qui s'appelle une procédure dérogatoire, mais ce projet a été retoqué par la préfète de l'Orne de l'époque, pour une question de seuil de population, "à un habitant près", déplore Michel Leroyer. Face à ce refus, la commune a déposé, le 4 décembre 2020, un recours devant le tribunal administratif. L'instruction sera close le 10 octobre prochain.

Plus récemment, après rapprochement avec la Communauté de communes du Pays Fertois et du Bocage Carrougien, nouvelle demande, mais le nouveau préfet de l'Orne reste sur la ligne de sa prédécesseure. Il a fait savoir "qu'il ne donnerait pas suite". Là encore, c'est un dépôt de recours par la commune, mais aussi par la communauté de communes, toujours devant le tribunal administratif.

Des élus fertois au ministère

Dans le même temps, les élus fertois ont exercé un lobbying en rencontrant les députés et sénateurs de l'Orne. Mais aux yeux des Fertois, le temps judiciaire est trop long, la situation n'évolue pas assez vite. Aussi, il y a une semaine et demie, "avec la présidente de la communauté de communes [Claudine Bellenger, ndlr], nous sommes allés rencontrer un conseiller au ministère de l'Intérieur, chargé des relations avec les collectivités", a annoncé lundi 26 septembre au soir le maire Michel Leroyer, "pour tenter de trouver le moyen juridique de sortir de cette situation. À ce jour, contrairement à ce que dit la préfecture, il ne s'agit pas d'un différend financier avec Flers-Agglo. La priorité, c'est un bassin de vie autour de La Ferté-Macé. Si on ne respecte pas le vote des électeurs ni les décisions des élus, il ne faut ensuite pas s'étonner que les gens n'aillent plus voter".

Ecoutez ici Michel Leroyer:

Quel dénouement ?

À ce jour, personne ne peut dire si les procédures, tant devant le tribunal, qu'au ministère, vont aboutir, ni à quelle échéance. Mais "tout est prêt au niveau de La Ferté-Macé et de l'intercommunalité pour cette sortie de Flers-agglo", a conclu Michel Leroyer.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
La Ferté-Macé. Nouvel épisode dans la tentative de Brexit ornais au sein de l'agglo