En ce moment : MY FAVORITE GAME - CARDIGANS Ecouter la radio

Caudebec-lès-Elbeuf. Entrée, fromage ou dessert, un plat en moins à la cantine

Cantine, Self. La mairie de Caudebec-Lès-Elbeuf a décidé de retirer un des cinq plats proposés habituellement dans les cantines scolaires. Une décision validée par les parents d'élèves qui a créé, malgré tout, la polémique sur les réseaux sociaux.

Caudebec-lès-Elbeuf. Entrée, fromage ou dessert, un plat en moins à la cantine
À Caudebec-lès-Elbeuf, le menu des enfants à la cantine a été légèrement révisé pour faire face à la hausse des denrées alimentaires.

C'est une décision qui a affolé la toile ces derniers jours. La mairie de Caudebec-lès-Elbeuf a proposé de limiter le menu des enfants à la cantine pour faire face à la hausse des prix de leur fournisseur Isidore Restauration, basé à Barentin. À partir de ce jeudi 1er septembre, jour de rentrée des classes, les élèves des écoles maternelles et élémentaires de la commune se verront désormais proposer un menu amputé soit du fromage, de l'entrée ou du dessert, en fonction des jours. "Notre fournisseur subit comme tout le monde à la fois la hausse des matières premières, des denrées et la hausse de l'énergie", explique Laurent Bonnaterre, le maire de la commune. Cette hausse, si elle était répercutée sur les parents d'élèves, représentait alors +7 % du coût habituel. "Augmenter le prix des cantines ou les impôts nous paraissait injuste en matière de pouvoir d'achat", poursuit l'élu. La mairie a donc réfléchi avec son prestataire pour passer de cinq à quatre plats pour le menu, "en gardant la même quantité et la même qualité de nourriture", précise Laurent Bonnaterre.

Le premier magistrat rappelle également que la commune elle-même doit absorber ses propres hausses. "Chauffer nous coûte plus cher, l'électricité nous coûte plus cher, la révision du point d'indice fait que notre personnel municipal nous coûte plus cher… Là, c'est plusieurs centaines de milliers d'euros que nous allons devoir absorber dans le budget." Le maire s'est d'ailleurs rendu sur le plateau de Touche pas à mon poste, mardi 30 août, pour tenter de désamorcer la polémique grandissante.

Cette décision, motivée par des considérations financières, permet, selon la mairie, de lutter contre un autre fléau, celui du gaspillage alimentaire. "C'est 20 kg de nourritures par enfant qui sont jetés chaque année", explique Lauriane Levrard, chargée de la restauration scolaire à Caudebec-lès-Elbeuf. Sept cents élèves déjeunent chaque jour dans les cantines scolaires de la ville, soit plus de 100 000 repas servis quotidiennement. "On n'enlève pas de portions, on enlève juste une composante mais le grammage reste le même."

Reportage à Caudebec-lès-Elbeuf

La décision a été plutôt bien accueillie par les parents d'élèves qui ont voté à l'unanimité. "Trop de choix pour les enfants, ce n'est pas bon car ils ne savent plus quoi en faire, ils veulent tout goûter et on jette, ce n'est pas le top", estime Julie Lefebvre, représentant des parents d'élèves. "Nous-mêmes, à la maison, on n'en fait pas autant, le temps du midi est assez court", constate la mère de famille.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caudebec-lès-Elbeuf. Entrée, fromage ou dessert, un plat en moins à la cantine