En ce moment : J'AI LA MER - JEREMY FREROT Ecouter la radio

Caen. Pour une cigarette allumée, il agresse et menace un agent SNCF 

Tribunal. Mardi 23 août, un homme de 29 ans était jugé au tribunal judiciaire de Caen, pour violence, menace de mort et outrage envers un employé de la SNCF.

Caen. Pour une cigarette allumée, il agresse et menace un agent SNCF 
Un homme de 29 ans était jugé mardi 23 août à Caen pour violence et menace de mort.

C'est en son absence, alors qu'une interprète était pressentie, qu'un homme âgé de 29 ans, originaire du Venezuela, était jugé le mardi 23 août, au palais judiciaire de Caen. En situation irrégulière, il était aussi en rétention administrative.

Le 14 décembre 2021, à 14 h 50, les forces de l'ordre sont appelées à la gare SNCF de Caen. Un homme a allumé une cigarette, ce qui est interdit. Il refuse d'obtempérer lorsque l'agent SNCF lui demande de l'éteindre et tente de le faire tomber, avant de le frapper à l'avant-bras. Il profère aussi des menaces de mort en français : "Ta femme, tes gosses, ta famille, je vais les tuer." La police municipale intervient et constate que le prévenu est alcoolisé. Il est conduit au commissariat et mis en cellule, où il a un comportement provocateur et frappe les murs. L'audition sera retardée à cause de tous ces faits. L'homme sera assisté d'un interprète, bien qu'il semble parler français. Il finira par reconnaître partiellement les faits en disant qu'il était effectivement sous l'empire de l'alcool et énervé, car il voulait fumer.

Dans un premier temps, il veut s'excuser auprès de l'agent SNCF, mais conteste les menaces de mort. Il finira par dire : "C'est un fils de p. qui travaille pour un salaire de misère de 1 500 euros…" L'avocat de la partie civile constate qu'il y avait beaucoup d'agressivité de la part de l'inculpé à la suite de la demande, légitime, de l'employé SNCF. Les menaces de mort sont bien réelles. La victime a subi un préjudice de souffrance, et une somme de 800 euros est demandée. La procureure ajoute que les menaces envers la victime et sa famille sont inadmissibles et que lors de sa garde à vue, le prévenu a continué ses insultes. Elle demande 4 mois de prison.

L'homme est reconnu coupable par la cour. Il écope de 4 mois de prison avec sursis et devra payer 500 euros à la victime pour préjudice moral, 850 de frais d'avocat et 150 à la SNCF pour préjudice matériel.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Pour une cigarette allumée, il agresse et menace un agent SNCF