En ce moment : ABCDEFU - GAYLE Ecouter la radio

Bonne table à Rouen. Hokati, le Gua Bao taïwanais à l'honneur

Restaurant. Hokati, restaurant créé par un couple franco-taïwanais a ouvert ses portes fin avril à quelques pas du palais de justice.

Bonne table à Rouen. Hokati, le Gua Bao taïwanais à l'honneur
Le restaurant Hokati créé par Yen Ling et Vincent Melenson a ouvert fin avril.

Dans la rue Percière, vous apercevrez au loin un petit tigre noir et blanc très kawaï avec un petit pain sur la tête. La mascotte porte entre ses oreilles une spécialité taïwanaise, le Gua Bao. Ce petit pain cuit à la vapeur est dégusté dans les rues taïwanaises dans les night markets, les marchés de nuit. On le mange sur le pouce là-bas, on peut désormais l'apprécier chez Hokati. L'idée de ce concept de street food taïwanaise vient du couple franco-taïwanais Yen Ling et Vincent Melenson. Ils ne pouvaient plus voyager pendant le confinement et "la nourriture de Taïwan me manquait", raconte Yen Ling, la cheffe du restaurant.

À Taïwan, le Gua Bao se mange au porc. Au restaurant, Les Gua Bao sont déclinés avec plusieurs garnitures. Derrière les fourneaux, la cheffe Yen Ling prépare les petits pains vapeur chaque matin. Le restaurant propose une formule à 14 euros avec deux Gua Bao et un accompagnement. Mon choix, conseillé par Vincent se porte sur le classic, je goûte aussi celui au tofu frit au panko, une panure asiatique croustillante. Poulet frit, concombre mariné, frites de patate douces et coleslaw viennent au choix en accompagnement. Gourmandise oblige, je prends des petits morceaux de poulet frits marinés dans un mélange d'épices et d'herbes pour partager ce repas avec un collègue. Pas besoin de couverts, les Gua Bao se mangent à la main. La texture du pain cuit à la vapeur est celle d'un coussinet bien moelleux. La garniture de légumes finement découpée et de viande ou de tofu est bien assaisonnée et invite au voyage.

Gua Bao au porc et poulet frit.

Pour désaltérer les clients, Hokati propose un soda à la pomme, l'Apple Sidra boisson typiquement locale et souvenir d'enfance de Yen Ling. Deux bières franco-taïwanaises, l'une parfumée au jasmin, l'autre au poivre, s'ajoute à une gamme courte de boissons.

Pas de dessert pour nous, la formule salée est copieuse. Vous pouvez vous laisser tenter par des Gua Bao sucrés, l'un avec de la crème glacée, l'autre au chocolat. Hokati dispose d'une vingtaine de couverts, quatre tabourets permettent de s'installer à l'extérieur. Toute la carte est à emporter. Le restaurant Hokati va prochainement développer sa carte avec des plats à base de nouilles et de riz.

31, rue Percière. Ouvert midi et soir.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Bonne table à Rouen. Hokati, le Gua Bao taïwanais à l'honneur