En ce moment : SACRIFICE - THE WEEKND Ecouter la radio

Le Havre. Plus de deux kilomètres d'archives maritimes à classer

Histoire. Au Havre, French Lines & Compagnies entame un grand chantier pour classer les archives de la marine marchande, de 1850 à 2000.

Le Havre. Plus de deux kilomètres d'archives maritimes à classer
Une partie des documents a déjà été classée, dans ces cartons blancs. Les équipes de Marie-Anne Du Boullay ont encore 2,5 km de cartons à ouvrir.

C'est un patrimoine unique, qui raconte l'épopée du transport maritime de 1850 aux années 2000. Au Havre, depuis 2018, French Lines & Compagnies est chargé de conserver, sauvegarder et valoriser les archives de la marine marchande, de ses compagnies et de ses ports. Cet établissement public de coopération culturelle, soutenu notamment par la Ville et la Région, entame en ce mois de janvier un vaste travail de classement qui va durer 18 mois.

Plans de navires, publicités, billets…

"Nous avons, au total, plus de cinq kilomètres d'archives linéaires. La moitié reste à classer, cela correspond à 2,5 kilomètres de cartons à ouvrir. Il y a des choses passionnantes, d'autres moins intéressantes, des papiers en double, en triple", détaille Marie-Anne Du Boullay, la directrice de l'établissement. Devis d'armement, plans de navires, publicités, affiches, rapports d'agence, billets de gala, menus… Une équipe de quatre personnes va classer ces documents variés, appuyée par les permanents de French Lines & Compagnies.

Ces archives sont des fonds hérités notamment de la Compagnie générale transatlantique, des Messageries maritimes, de la CGM et de la SNCM.

Ces archives seront réparties dans de grandes thématiques : juridique, construction navale, personnel, passagers, exploitation commerciale… "On va aussi regarder de quelle compagnie il s'agit, les noms des navires concernés. Dans un second temps, les archives les plus pertinentes feront l'objet d'une analyse plus approfondie."

Pour les chercheurs de demain

Ce travail permettra d'avoir une vision d'ensemble de la totalité des archives conservées au Havre. "On sait déjà qu'elles devraient concerner principalement la période de 1970 à 2000 et la Compagnie générale maritime, poursuit Marie-Anne Du Boullay. Mais les années 70 intéresseront les chercheurs de demain." Ces documents du passé font parfois écho aux problématiques d'aujourd'hui. "Désormais, on voyage majoritairement en avion, mais demain ou après-demain, peut-être reprendrons-nous des bateaux pour aller des États-Unis à la France ? L'évolution technologique rappelle les questions écologiques d'aujourd'hui, on revient à la navigation à la voile. La question des migrants ne se pose pas de la même manière, mais elle est toujours d'actualité dans le transport maritime, etc."

L'association Les Amis de French Lines joue un rôle de mécénat auprès de French Lines & Compagnies, qui permet d'investir notamment dans des objets.

Après les archives linéaires, suivra un chantier pour inventorier les 32 000 objets conservés par French Lines & Compagnies, du simple pin's publicitaire à la maquette de bateau de cinq mètres de long. Un travail indispensable avant d'envisager, peut-être un jour, la valorisation de ce patrimoine à travers un lieu dédié.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le Havre. Plus de deux kilomètres d'archives maritimes à classer