En ce moment : SHARKS - IMAGINE DRAGONS Ecouter la radio

Orne. Les vœux des maires, un exercice difficile en temps de Covid-19

Maire. Les cérémonies de vœux des maires en présentiel sont interdites. Dans l'Orne, les élus tentent de trouver des solutions !

Orne. Les vœux des maires, un exercice difficile en temps de Covid-19
Comme tous ses collègues, le maire de L'Aigle Philippe Van-Hoorne, président des maires de l'orne, a dû innover pour présenter ses voeux aux habitants. - Eric Mas

L'exercice revient avec le même rythme que celui des galettes des rois. En janvier, nos maires invitent leurs concitoyens à écouter leurs vœux, pour dresser le bilan de l'année écoulée et égrener les projets de l'année qui débute. "C'est toujours un moment très très fort", explique le président des maires de l'Orne et maire de L'Aigle, Philippe Van-Hoorne. "C'est l'occasion d'échanger avec les habitants, c'est aussi ce qui fait qu'on remplit notre mission d'élu."

Privé de vœux, deux années de suite

Mais en janvier 2022, nos élus n'ont pas pu formuler cette invitation, la cérémonie n'étant pas autorisée en raison de la pandémie de Covid-19. "Malheureusement, on a déjà l'expérience de l'année dernière, où on était passés par le système de la vidéo, donc on s'adapte, on refait la même chose." Dans l'Orne, les maires d'Alençon, Flers, Argentan, L'Aigle, pour ne citer que les plus grandes villes, se sont pliés à cet exercice. Mais dans un département où la moyenne d'âge est plus élevée que la moyenne, tout le monde n'est pas hyperconnecté à Facebook ou aux sites web municipaux. Aussi dans quelques jours, le maire de L'Aigle va aussi faire distribuer un journal municipal spécial dans les boîtes aux lettres de ses administrés. Celui-ci détaillera, sur dix-huit pages, les bilans et perspectives de la municipalité.

Ça va démolir !

Le maire de L'Aigle y annonce que la démolition de la Salle de Verdun va débuter. Un chantier qui va durer deux mois, en attendant la finalisation de la construction du nouveau cinéma/salle de spectacle. Mi-janvier, doit aussi débuter la démolition des Sapinettes, constructions obsolètes qui contiennent beaucoup d'amiante. Ce chantier va durer six mois. La démolition de l'ex-site de Frénehard-et-Michaud à La Mousse sera aussi lancée, à partir de fin janvier, là aussi pour six à sept mois de travaux. "Mais on s'occupe aussi du patrimoine", précise Philippe Van-Hoorne. "La première réunion de chantier de l'église Saint-Martin s'est tenue il y a quelques jours." Un million d'euros par an durant trois ans seront consacrés à ce gros chantier en plein centre-ville. Une réflexion sera également menée sur la suite de l'aménagement du site des Tanneurs, et l'utilisation à donner à l'actuel cinéma L'Aiglon lorsque le cinéma sera dans le complexe culturel. La décision sera prise à la fin de cette année.

Le maire de L'Aigle remarque que "les récents chiffres de la population publiés par l'Insee vont dans le sens d'une progression de sept cents habitants d'ici 2030". Exprimer cet espoir aurait fait une belle conclusion à sa cérémonie de vœux…

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Orne. Les vœux des maires, un exercice difficile en temps de Covid-19