En ce moment : AMOUR TOUJOURS - CLARA LUCIANI Ecouter la radio

Seine-Maritime. Trois hommes jugés pour avoir agressé leurs voisins d'immeuble

Tribunal. Trois prévenus ont été cités à comparaître mardi 7 décembre, devant le tribunal judiciaire de Rouen, pour violences en réunion avec arme et en récidive.

Seine-Maritime. Trois hommes jugés pour avoir agressé leurs voisins d'immeuble
Les trois agresseurs ont écopé de peines allant jusqu'à un an et demi de prison ferme.

Les faits remontent au 14 octobre 2016, lorsqu'au pied d'un immeuble à Petit-Couronne, un différend oppose deux groupes de personnes. La bagarre se prolongeant, la police reçoit six appels téléphoniques et se rend sur place. À leur vue, les trois agresseurs cherchent à s'enfuir mais sont bientôt interceptés.

Les victimes sont prises en charge par les secours et souffrent de multiples plaies et blessures. Des traces de sang sont retrouvées sur les portes du hall de l'immeuble. Des témoins confirment l'agression en reconnaissant les mis en cause.

Des explications floues

Une légère alcoolémie est notée chez ces derniers, qui sont placés en garde à vue, mais ils ne donnent aucune explication quant à leurs agissements. Entendues, les victimes expliquent qu'elles revenaient à leur domicile après une soirée chez des amis quand elles ont d'abord été apostrophées par le trio qui les bloquait dans le hall de l'immeuble, puis été rouées de coups de poing et de pied. Une d'entre elles a alors été atteinte au dos par les débris d'une bouteille de whisky volontairement brisée pour servir d'arme.

Lors de leur jugement mardi 7 décembre, devant le tribunal judiciaire de Rouen, les mis en cause reconnaissent avoir un peu bu, mais nient avoir agressé quiconque selon les faits qui leur sont reprochés, pourtant reconnus par des témoins visuels. L'un des prévenus, déjà incarcéré pour un délit antérieur, affirme ainsi qu'il "n'étai[t] pas là". Pour la partie civile, "les faits sont avérés" tandis que le procureur de la République dénonce une lâcheté "qui doit être sanctionnée". La défense insiste sur le temps qui est passé et "qui incite à la clémence".

Jusqu'à 18 mois ferme

À l'audience, le tribunal condamne Henani Bouaziz, 38 ans, à 18 mois d'incarcération dont douze assortis d'un sursis probatoire de deux ans ; Loïc Delahaye, 35 ans, à une peine de 24 mois de prison dont six assortis d'un sursis probatoire de deux ans et le troisième mis en cause à douze mois de prison avec sursis.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Trois hommes jugés pour avoir agressé leurs voisins d'immeuble