En ce moment : JUSTE POUR QUE CA DURE - PETIT K Ecouter la radio

Seine-Maritime. Prison ferme après des vols multiples et des cambriolages

Tribunal. Un prévenu, jugé mardi 30 novembre devant le tribunal judiciaire de Rouen, est accusé de multiples vols, escroquerie et dégradations, en récidive. Les faits ont été commis dans plusieurs communes de l'agglomération rouennaise.

Seine-Maritime. Prison ferme après des vols multiples et des cambriolages
Le sans domicile fixe était déjà défavorablement connu de la justice.

À son passif déjà bien chargé, viennent s'ajouter vols et cambriolages. Le vendredi 1er octobre 2021, ce prévenu pénètre par effraction au domicile d'une victime à Darnétal. Cette dernière le surprend et veut l'empêcher de sortir, mais le voleur devient agressif et la frappe violemment. Il réussit néanmoins à s'enfuir, en emportant téléphones portables et espèces.

L'homme récidive quelques jours plus tard, quand il pénètre dans une boucherie de Darnétal en dégradant le mobilier, et emporte outils professionnels et espèces. Blessé dans le bris d'une fenêtre, il laisse du sang sur place. Son ADN est ainsi relevé et l'homme identifié, tandis qu'une plainte est déposée par le commerçant. Alors que les forces de l'ordre cherchent à l'appréhender, sans succès car le mis en cause vit dans la rue, le vendredi 26 novembre 2021, c'est un médecin qui porte plainte pour vol de carte bleue, téléphones portables, pièces d'identité et carte vitale. Une absence momentanée du médecin lui avait permis de quitter la salle d'attente pour entrer dans le cabinet du praticien. La surveillance vidéo et une fine description de l'individu le voient interpellé peu après en possession d'un sac contenant ses larcins.

Un casier judiciaire lourd

En garde à vue, le prévenu reste muet, prétextant un état de santé déficient pour lequel il est soigné. Son casier judiciaire est lourd de cambriolages et de vols divers, pour lesquels il a déjà été incarcéré. À la rue depuis son adolescence, de longues années d'errance l'ont ainsi amené à récidiver en vivant de rapines au jour le jour. Le procureur de la République décrit un parcours de misère et d'infractions "qui doivent être sanctionnées". La défense suggère "une aide sociale plutôt que la prison". Après délibération, le tribunal a condamné, mardi 30 novembre, Jimmy Canu, âgé de 49 ans, à une peine de 18 mois d'incarcération, dont huit assortis d'un sursis probatoire de deux ans.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Prison ferme après des vols multiples et des cambriolages