En ce moment : JUICE - LIZZO Ecouter la radio

Hockey sur glace. Pour rester européens, les Dragons passent "en mode play-offs"

Hockey. Trois défaites pour une victoire. Après quatre journées de Champions hockey league (CHL), le bilan est sans appel pour les Dragons de Rouen. S'ils veulent se qualifier, les protégés de Fabrice Lhenry doivent briller lors de leurs deux derniers matchs face aux Danois de Rungsted.

Hockey sur glace. Pour rester européens, les Dragons passent
Fabrice Lhenry, le coach des Dragons de Rouen, espère se qualifier et reproduire l'exploit de la saison 2018-2019, quand son équipe avait atteint les 8e de finale de CHL.

Avant la première de ces confrontations, êtes-vous au pied du mur ?

Oui, les deux équipes vont être dans la même situation. C'est sûr que si on perd le premier match, on n'aura que très peu, voire pas de chances, de pouvoir se qualifier. On sait qu'il faut commencer par une victoire chez nous, d'entrée, pour pouvoir jouer cette qualification chez eux la semaine d'après.

Recevoir pour ce premier match sera-t-il un vrai avantage ?

On voit, comme sur le dernier match, que l'on retrouve l'atmosphère de l'Ile Lacroix, et ça pousse les joueurs. C'est un avantage car si on gagne et selon le résultat dans l'autre match de la poule, Rungsted n'aura plus d'espoir de se qualifier.

L'objectif est autant de gagner que
d'éliminer un adversaire…

Exactement, nous, on aura toujours quelque chose à jouer. Il faudra aller gagner là-bas si on remporte le premier match, alors que eux, ils feront peut-être tourner pour leur dernier match dans la compétition.

Que doit-on penser de cette équipe, qui est qualifiée pour la CHL, mais qui est à la peine dans ce groupe et dans son championnat ?

C'est une équipe qui est très bien organisée, qui a prouvé dans ses premiers matchs en CHL en allant gagner en Ukraine et en faisant jeu égal avec les Autrichiens. C'est une équipe qui est très bien défensivement et qui peut être dangereuse. Ils n'ont pas beaucoup changé leur effectif par rapport à l'année dernière. Après, c'est vrai qu'ils ont fait un très mauvais début de championnat, donc ils auront peut-être un peu moins de confiance qu'il y a trois semaines. Mais j'ai remarqué que toutes les équipes engagées en CHL ont eu des problèmes dans leur championnat, on n'est pas dans le même rythme que ces équipes. Nous aussi on a perdu deux matchs dans la même semaine. Là, c'est différent. On est plus dans un mode play-offs.

Est-ce compliqué de rentrer en configuration play-offs si tôt dans la saison ?

Je trouve que la forme des joueurs est bonne. Il faut être en mode guerrier, mais je vois bien le vestiaire quand on joue la Champions League, la concentration et la préparation sont excellentes. Il n'y a pas besoin de dire grand-chose pour qu'ils soient prêts. Ça donne une excitation supplémentaire pendant la saison et les joueurs en sont conscients.

Sur le plan technique, qu'est ce qui peut faire la différence dans ces deux
rencontres ?

Défensivement, il faudra gagner les duels et les batailles contre les bandes. Dans le placement aussi, il faudra être attentif et ne pas s'oublier pour exposer notre cage. Offensivement, il faudra être capable de récupérer le palet rapidement et réussir à l'amener devant leur cage. Il ne faudra pas se contenter de rester en périphérie si nous voulons réussir à être dangereux.

Pratique. Pour ses deux derniers matchs de poule de CHL, Rouen reçoit Rungsted le mercredi 6 octobre (19 h 30) à l'Ile Lacroix avant de se déplacer chez les Danois le mardi 12.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Hockey sur glace. Pour rester européens, les Dragons passent "en mode play-offs"