En ce moment : WAF - JULIEN DORE Ecouter la radio

[REPORTAGE] Côte Fleurie. Le pass sanitaire une semaine avant tout le monde

Santé. Les voyants sont au rouge sur la Côte Fleurie. Le taux d'incidence dépasse les 800 cas pour 100 000 habitants. Depuis dimanche 25 juillet, les bars et restaurants expérimentent le pass sanitaire, une semaine avant la mise en place au niveau national.

[REPORTAGE] Côte Fleurie. Le pass sanitaire une semaine avant tout le monde
Sofia Ouhmimid et Gaëlle Tavares sont en vacances à Deauville. Elles n'ont pas de pass sanitaire et s'adaptent : elles déjeunent sur la plage.

"Vous avez votre pass sanitaire ?", à l'entrée du restaurant Il Parasole à Deauville, la même rengaine avant de pouvoir déguster sa pizza quatre fromages. Depuis ce dimanche 25 juillet, le pass sanitaire est expérimenté sur la Côte Fleurie, une semaine avant sa mise en place officielle. En cause : un taux d'incidence qui a explosé. Il dépasse les 800 cas pour 100 000 habitants.

Une nouvelle organisation - Pierluigi Pozzi, gérant du restaurant Il Parasole

Pierluigi Pozzi, propriétaire du restaurant est étonné car "la plupart des clients, au-delà de 30 ans, sont détenteurs d'un pass." Seule crainte pour le restaurateur, c'est au moment du rush, "c'est pénalisant, ça nous bloque une personne et l'accueil est moins fluide." Mais toute l'équipe comprend, "on n'a pas le choix", commente Amandine Leclerc, serveuse du restaurant.

Elyse Gaillard, Louane Guellec et Deborah Brisard passent la journée à Deauville. La famille rennaise est partiellement vaccinée et craignait de ne pas pouvoir aller au restaurant.

Deborah Brisard et sa famille se présentent timidement à l'entrée du restaurant. La famille rennaise qui passe la journée à Deauville n'est pas totalement vaccinée. "Quand je me présente à un restaurant, je me demande si je vais rentrer", explique la mère, avant d'ajouter "ça occasionne de la gêne."

Assises au bord des planches de Deauville, deux jeunes femmes picorent des frites les pieds dans le sable. Prises au dépourvu, elles n'ont pas de pass sanitaire. "On n'était pas au courant. On voulait prendre l'avion et aller en Égypte. On n'a pas pu justement à cause du pass. On s'est donc rabattu sur la France et voilà qu'elle nous bloque aussi", rit jaune Sofia Ouhmimid, en vacances dans la station. Refusées des restaurants, les vacances sont "à moitié" gâchées raconte-t-elle. Seule solution : "On a pris à emporter et on mange sur la plage."

Chez d'autres vacanciers, cela ne pose pas de problèmes. Venu de Belgique, Olivier Denooz, avec sa femme et ses enfants, était déjà vacciné, "les vacances ne sont pas gâchées du tout."

La réaction des vacanciers

Pour le reste de la France, le pass sanitaire entrera en vigueur dans les bars et restaurants aux alentours du 5 août.

Galerie photos
Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
[REPORTAGE] Côte Fleurie. Le pass sanitaire une semaine avant tout le monde