En ce moment : FAIS-LE - JEREMY FREROT Ecouter la radio

Rouen. Coup de neuf sur le dôme de l'église de la Madeleine

Patrimoine. D'importants travaux de rénovation s'engagent sur ce bijou d'architecture néoclassique rouennais.

Rouen. Coup de neuf sur le dôme de l'église de la Madeleine
L'église de la Madeleine et son dôme de 12 mètres de diamètre trônent au sommet de l'avenue Pasteur.

Elle est moins connue que ses voisines, la cathédrale Notre-Dame, l'église Saint-Maclou ou l'abbatiale Saint-Ouen. Et elle tranche sans aucun doute avec ces chefs-d'œuvre de l'architecture gothique. L'église de la Madeleine, accolée à l'actuelle préfecture, n'en reste pas moins un joyau rouennais, cette fois de l'architecture néoclassique. "On est dans quelque chose de très rationnel, avec de grandes colonnes cannelées, chapiteaux corinthiens… Quelque chose de très dessiné et complètement uniforme", explique Charlotte Hubert, architecte en chef des monuments historiques en charge des travaux.

À l'intérieur, l'église de la Madeleine néoclassique surprend par ses proportions et sa luminosité. -

Depuis le mardi 8 juin, un vaste chantier de la Ville de Rouen s'engage sur l'édifice, "essentiellement de couverture", les infiltrations d'eaux pluviales commençant à altérer les charpentes et la maçonnerie de l'édifice.

Des ardoises sur-mesure

Le clocheton, ajouté en 1812, doit être restauré. -

Les travaux vont concerner d'abord le clocheton, visible surtout depuis la cour de la préfecture, puis le massif dôme de 12 mètres de diamètre, qui représente la partie la plus délicate du chantier. "Il faut couvrir une partie circulaire, ce qui n'est pas courant, explique Damien Gallouin, conducteur de travaux pour Gallis, une entreprise de couverture. Chaque ardoise est délimitée, tracée et taillée sur place et ne peut pas être inversée avec une autre." 12 500 pièces au total, toutes taillées à la main. Et pour que le résultat soit parfait, les ardoises sont soigneusement sélectionnées à l'avance, pour épouser la courbure du dôme. "On travaille avec des carrières espagnoles qui arrivent à extraire des ardoises cintrées, sélectionnées spécifiquement pour ce type d'ouvrage", détaille le professionnel. Un chantier exceptionnel pour l'entreprise qui l'occupera jusqu'à la fin 2022. Les offices seront annulés pendant toute la durée du chantier.

Chaque ardoise sera taillée à la main pour un emplacement bien précis sur l'édifice. -

L'histoire de l'église de la Madeleine

L'église de la Madeleine fait presque office d'exception dans un patrimoine rouennais reconnu pour ses magnifiques édifices gothiques. Elle est entièrement néoclassique et relativement récente, puisque construite dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, entre 1754 et 1781, pour être l'église de l'ancien Hôtel-Dieu, qui accueille aujourd'hui les services de la préfecture. Elle sera finalisée par les deux architectes rouennais Le Brument et Lequeux, après l'écroulement des premières fondations. Seul changement depuis cette construction, l'ajout d'un clocheton en 1812 au-dessus de l'escalier ouest. Dans les années 1990, l'église connaît d'importants travaux de rénovation, en façades extérieures et en intérieur.

Le chantier

12 500 pièces d'ardoises, du schiste d'Espagne, seront nécessaires pour refaire la couverture. La réfection du clocheton doit s'achever en janvier 2022. La phase, plus longue, de la couverture du dôme devrait s'achever à la fin de l'année 2022. Coût total du chantier : 947 807 euros.

Galerie photos
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Coup de neuf sur le dôme de l'église de la Madeleine