En ce moment : RUNNING UP THAT HILL - KATE BUSH Ecouter la radio

Sud-Manche. L'ancien PDG de Remade rachète 30 % de la société

Economie. C'est officiel, Matthieu Millet, l'ancien patron de Remade, basée à Poilley, vient de racheter 30% de la société spécialisée dans le reconditionnement de Smartphones. "Un véritable crachat à la figure" des salariés présents et de ceux ayant perdu leur emploi il y a près d'un an d'après le Comité social et économique.

Sud-Manche. L'ancien PDG de Remade rachète 30 % de la société
En janvier 2020, la justice avait choisi l'offre de Suresh Radhakrishnan.Mais aujourd'hui, Matthieu Millet revient au capital de l'entreprise. - Nicolas Thomas

Matthieu Millet, ancien patron de Remade, entreprise basée à Poilley, vient de racheter 30 % de la société spécialisée dans le reconditionnement de smartphones.

"J'ai vendu 30 % de la société à Matthieu Millet. Nous aurions été contraints à la banqueroute si Matthieu n'avait pas investi", a expliqué à l'AFP Suresh Radhakrishnan, le PDG de Remade depuis janvier 2020.

A l'époque, la justice avait choisi son offre, qui a impliqué la suppression de 211 postes sur 328, en estimant que le Britannique disposait d'indispensables "ouvertures à l'export". Remade emploie aujourd'hui 116 personnes.

"Un véritable crachat à la figure de l'ensemble des salariés"

Le Comité social et économique (CSE) de Remade dénonce un "véritable crachat à la figure à l'ensemble des salariés actuellement présents ainsi que tous ceux ayant perdu leur emploi il y a près d'un an".

Selon un salarié élu au CSE, l'entreprise allait être placée en cessation de paiement le mardi 2 février 2021 par le tribunal de commerce, avant que Matthieu Millet n'investisse. 

Matthieu Millet a été par le passé interdit de gérer plusieurs autres entreprises. Ce quadragénaire avait lui aussi fait une offre pour Remade début 2020. Mais le contrôleur des AGS (régime de garantie des salaires), l'avait qualifiée de "dangereuse et irrationnelle" devant le tribunal de commerce. Fondateur de Remade en 2014, "Matthieu Millet a une connaissance profonde du secteur et de Remade. A bien des égards, il a lancé cette industrie en France", estime en revanche M. Radhakrishnan dans son courriel à l'AFP.

Une enquête pour faux bilan toujours en cours

Remade, qui a employé jusqu'à 680 personnes en 2019, a des projets de "croissance agressive", ajoute le PDG. "Nous nous sommes assurés le soutien de plusieurs clients importants en France et en Grande-Bretagne", ajoute-t-il.

Cet investissement ne signifie pas pour autant la fin des difficultés. Remade fait l'objet depuis 2019 d'une enquête pour faux bilan et fausses factures à une période où Matthieu Millet faisait encore partie de l'entreprise. Interrogé par l'AFP, le parquet de Rennes a indiqué que les investigations étaient toujours en cours. "Les faits se révèlent particulièrement complexes", a précisé par courriel le procureur de la République de Rennes Philippe Astruc. "Ce dossier fait l'objet d'un suivi attentif de la part du parquet de la JIRS", la juridiction interrégionale spécialisée, "au regard de la nature des faits et du retentissement économique et social pour la région", a-t-il ajouté.

Avec AFP

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Sud-Manche. L'ancien PDG de Remade rachète 30 % de la société