En ce moment : BAM BAM (FEAT ED SHEERAN) - CAMILA CABELLO Ecouter la radio

Calvados. Drogue Buddha blue : l'inquiétude règne à la sortie des lycées

Depuis septembre 2019, huit établissements calvadosiens ont alerté le rectorat de Caen pour des cas de malaise liés à l'inhalation de buddha blue, une drogue de synthèse.

Calvados. Drogue Buddha blue : l'inquiétude règne à la sortie des lycées
La buddha blue, ou PTC comme les jeunes l'appellent, est une drogue très nocive, qui semble très prisée des jeunes lycéens depuis la rentrée scolaire 2019. - Pixabay

Cette drogue est un vrai fléau dans les lycées du Calvados et en particulier de l'agglomération caennaise. Depuis la rentrée 2019, huit établissements de l'agglomération caennaise, de Falaise ou encore de Bayeux font état de plusieurs jeunes touchés par l'inhalation de buddha blue, une drogue de synthèse venant des pays asiatiques. Elle est arrivée il y a environ deux ans en Bretagne, avant d'entrer en Normandie. Seul un cas avait été recensé en 2018, de même en 2017.

Incolore et inodore, cette substance se fume par le biais des cigarettes électroniques. Il s'agit d'un liquide que l'on injecte dans la vapoteuse tout comme le e-liquide que l'on retrouve dans les boutiques spécialisées. Or, il est "plus toxique que le cannabis", indique David Marie, conseiller Vie scolaire du rectorat de Caen.

Vomissements, tachycardie et malaises

Cette drogue, que les jeunes appellent PTC en référence à "Pète ton crâne" est formellement interdite en France depuis le 31 mars 2017. Mais problème : "le fait que cannabis soit illégal en France pousse les jeunes à consommer des substances alternatives beaucoup plus dommageables", indique Grégory Lange, chef de service à l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) en Normandie.

Ses effets sont terriblement dangereux pour le corps humain :

"Les effets vont être plus intenses que le cannabis"

Huit lycées sont concernés dans l'agglomération caennaise, notamment par dix-sept cas critiques. Certains d'entre eux ont dû être hospitalisés. Pour rassurer les chefs d'établissement, le rectorat a décidé, en lien avec l'Agence régionale de santé, de créer une fiche réflexe. Elle permet de repérer les différents symptômes, et indique surtout quelques bonnes conduites à tenir.

  • Illustration avec David Marie, conseiller Vie scolaire au rectorat de Caen :

"Les élèves s'échangent les cigarettes électroniques"

Ce mardi 5 novembre 2019, une note de synthèse a également été distribuée aux parents d'élèves. Avec l'espoir que cette consommation diminue.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Calvados. Drogue Buddha blue : l'inquiétude règne à la sortie des lycées