En ce moment : ABCDEFU - GAYLE Ecouter la radio

Le-Havre. L'éléphant de Mérelle ne reviendra pas au Havre

À l'Origine, l'œuvre de l'artiste Fabien Mérelle, ne reviendra pas au Havre (Seine-Maritime). Elle avait été présentée sur le port à l'occasion d'Un été au Havre 2018. Il avait été envisagé de la conserver mais Jean Blaise, le directeur artistique d'Un été au Havre, a finalement renoncé. À l'Origine n'est pas une œuvre construite et pensée pour Le Havre (il en existe déjà plusieurs exemplaires en Asie), considère-t-il.

Le-Havre. L'éléphant de Mérelle ne reviendra pas au Havre
À l'Origine, l'éléphant de Fabien Mérelle, ne fera pas partie des oeuvres pérennes d'Un été au Havre. - Noémie Lair

Fabien Mérelle en a fait lui-même l'annonce sur son Facebook lundi 6 mai 2019. Son œuvre À l'Origine ne reviendra pas au Havre (Seine-Maritime). Malgré des tractations en cours pour son rachat, il en a été décidé autrement : une décision que regrette, a priori, l'artiste. Son éléphant géant avait été exposé sur le port havrais à l'occasion d'Un été au Havre 2018.

Une décision assumée

Des discussions ont effectivement été entamées pour pérenniser l'œuvre de Fabien Mérelle devant le succès rencontré. Mais le fait qu'À l'Origine ne soit pas une œuvre originale, puisqu'il en existe plusieurs exemplaires en Asie, a lourdement pesé dans la balance. L'œuvre Jusqu'au bout du Monde, du même artiste, construite pour Un été au Havre 2018, fait en revanche bien partie des œuvres pérennes.

Jusqu'au bout du Monde l'œuvre pérenne de Fabien Mérelle. - Gilles Anthoine

La réponse de Jean Blaise

La réponse de Jean Blaise, directeur artistique d'Un été au Havre sur l'avenir de l'œuvre de Fabien Mérelle : "Nous avions la volonté de garder À l'Origine, car cette œuvre a rencontré un formidable succès. C'est d'ailleurs pourquoi nous avions lancé une série d'études pour tester sa résistance au climat normand, mais nous avons été contraints de faire des choix. À l'Origine ne sera donc pas pérennisée au Havre."

"Nous avons orienté le budget alloué vers de nouvelles œuvres pour l'édition 2019. De plus, cette œuvre n'était pas unique, c'est le prêt d'une œuvre qui existe en plusieurs exemplaires en Asie. Enfin, elle n'avait pas été spécifiquement conçue par l'artiste pour Le Havre, contrairement à Jusqu'au bout du Monde et à la plupart des œuvres pérennes d'Un Été Au Havre."

    • Lire aussi. Armada : une fresque de 2000m2 au pied du 108
    • Lire aussi. Arts visuels à Caen : les curiosités d' Interstice
    • Lire aussi. Mémoire de l'esclavage : Le Havre s'investit

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le-Havre. L'éléphant de Mérelle ne reviendra pas au Havre