En ce moment : TIME FOR A CHANGE (FEAT LIV DEL ESTAL) (VF) - ELEPHANZ Ecouter la radio

Mont-Saint-Aignan. Près de Rouen, inquiétude au sein du centre hospitalier du Belvédère

Les usagers et le personnel du centre hospitalier du Belvédère à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime) s'inquiètent du devenir de l'établissement. Il souffre d'un important déficit et un rapprochement avec le CHU est envisagé.

Mont-Saint-Aignan. Près de Rouen, inquiétude au sein du centre hospitalier du Belvédère
La maternité du Belvédère est la plus grande de Normandie avec plus de 3000 naissances par an. - Tendance Ouest

C'est un établissement hospitalier qui est bien connu en Normandie pour sa maternité : le centre hospitalier du Belvédère à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime) réalise, en moyenne, plus de 3000 accouchements par an. Il est le premier dans la région et 40 % des accouchements de l'agglomération de Rouen se font dans cet hôpital.

Un établissement en déficit

Pourtant, le Belvédère souffre d'un important déficit. "L'Agence régionale de santé (ARS) nous a demandés, en 2016, de réaliser des investissements pour diversifier notre activité pour être à l'équilibre financier", rappelle Sylvie Pauthier, la présidente de la communauté médicale.

De la chirurgie plastique et reconstructrice ainsi que de la chirurgie de l'obésité ont donc été mises en place. "L'investissement dans les blocs opératoires s'élève à 11 millions d'euros dont six ont été payés par l'ARS", poursuit Sylvie Pauthier. Le reste est à la charge de l'hôpital qui s'est donc retrouvé en déficit en 2017.

Sylvie Pauthier

Un audit, demandé par l'ARS et dont les premières conclusions ont été présentées en 2018, fait le constat de ce déficit. "Il montre aussi que l'on peut être à l'équilibre si on attend le retour sur investissement", affirme Sylvie Pauthier. Sauf que le centre hospitalier du Belvédère pourrait bien se rapprocher du CHU de Rouen pour assurer son avenir.

Rapprochement avec le CHU

"Il y a des mesures de projet médical à resituer dans la collaboration avec le CHU de Rouen ou avec le reste du territoire qu'il faudra approfondir", défend Élise Noguera, la directrice générale adjointe de l'ARS de Normandie. Elle renvoie les mesures à mettre en place au nouveau directeur qui a pris ses fonctions lundi 24 septembre 2018 au sein du centre hospitalier.

Elise Noguera

Mais une mobilisation est d'ores et déjà prévue par l'association de défense des usagers du Belvédère samedi 13 octobre 2018 à partir de 13h30 devant l'établissement. Elle demande à toutes les personnes qui sont passées par l'hôpital à se réunir pour une marche blanche.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Mont-Saint-Aignan. Près de Rouen, inquiétude au sein du centre hospitalier du Belvédère